Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































lundi 26 novembre 2012

La journée des violences faites aux femmes

Associations et partis politiques se mobilisent ce dimanche 25 novembre, à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Le rendez-vous est pris en début d'après midi, place de la Bastille.
Le ministère des Droits des femmes rappelle qu'en 2010-2011, 200 000 femmes entre 18 et 75 ans ont été victimes de violences sexuelles hors ménage et près de 600 000 ont été victimes de violences au sein même de leur ménage.
Voici une interview qui traite du sujet, on y va.


Voici une initiative prise dans un lycée: Au lycée professionnel Louis Bleriot de Suresnes (92) il n' y a que des élèves garçons. Cette absence de mixité a incité les enseignants a imaginer un projet pédagogique contre les discriminations et les violences faites aux femmes. Durant toute l'année plusieurs professeurs, enseignant des disciplines aussi variées que les arts appliqués, l'histoire ou la littérature, font travaillerles jeunes sur cette thématique. Point d'orgue de cette sensibilisation, l'atelier théâtre ou les élèves dialoguent avec des comédiens sur des textes et des improvisations qui les obligent à se mettre dans la situation des femmes
victimes de violences.

 

 Voici une autre vision du problème: En cette journée internationale contre la violence faites aux femmes, pourquoi ne pas évoquer l’autre partie du couple et les violences faites aux hommes. Depuis trois ans l’association « SOS hommes battus » se bat pour une reconnaissance du problème.

 

Voici une pub de sensibilisation:




 Un spot québécois différent:

 

 Un spot:

 http://www.youtube.com/watch?v=CT-WAqFbNRo&feature=share&list=PL85602BE950BB14B3

 Voici des images d'une ancienne campagne:

mercredi 21 novembre 2012

La semaine de l'emploi

Voici une initiative intéressante pour retrouver un travail:
Retrouvez ici le site.


Une grande entreprise de pneus, basée à Toulouse, a déposé une annonce sur le site de TF1 pour rechercher un monteur de pneus.


L'emploi des seniors est faible en France. Or, il existe des secteurs où cette main d'oeuvre est particulièrement recherchée comme pour les services à la personnes pour les seniors.

lundi 19 novembre 2012

L'accès à la propriété

Les Français ont-ils accès à la propriété? Voici une petite enquête.

Selon les enquêtes menées par les courtiers Empruntis et Meilleurtaux, le salaire net moyen des foyers qui achètent une maison ou un appartement s'élève à plus de 4.000 euros par mois. Pour la première fois, l'apport personnel moyen des emprunteurs a franchi le seuil de 50.000 euros.




Un couple déjà propriétaire, âgé de 36 ans et avec un revenu net de 4.430€ par mois : voici le portrait-type de ceux qui ont acheté un appartement ou une maison en 2011-2012. L'enquête annuelle du courtier Empruntis.com révèle que l'acquisition d'un bien immobilier est de plus en plus difficile pour ceux qui souhaitent acheter pour la première fois.


dimanche 18 novembre 2012

Sorties de film: Thérèse Desqueyroux

Voic un film nouveau qui sort, basé sur un roman français.

Dans les Landes, on arrange les mariages pour réunir les terrains et allier les familles. Thérèse Larroque devient Madame Desqueyroux; mais cette jeune femme aux idées avant gardistes ne respecte pas les conventions ancrées dans la région. Pour se libérer du destin qu'on lui impose, elle tentera tout pour vivre pleinement sa vie...



Le livre est publié en 1927. Il est écrit par François mauriac (1885-1970).

Mauriac est, au cours des années 20, fasciné par ces êtres hors norme que sont les meurtrières et plus particulièrement les empoisonneuses.
En 1925, il demande à son frère Pierre des documents sur le procès de Blanche Canaby qui, en mai 1906, avait été acquittée devant les assises de Bordeaux d’une tentative d’empoisonnement sur son mari, mais condamnée pour falsification d’ordonnance.
Cette attirance se manifestera encore en 1933 pour l’affaire Violette Nozières qui défraie alors la chronique et qu’il suit comme journaliste.
Lisez le reste de l'article ici.

vendredi 16 novembre 2012

La grève générale

Montse nous a passé une adresse de blog avec des nouvelles de la grêve générale et de votre quartier.


Avant la grande manifestation prévue à Madrid à 18 h 30 ce mercredi 14 novembre pour clore la grève générale, de nombreuses mobilisations ont eu lieu tout au long de la journée dans la capitale espagnole et dans les villes de province.

Moratalaz, quartier populaire du sud-est de la capitale, n’a pas échappé à la règle. A 14 heures, quelque trois cents personnes défilent en criant des slogans contre les recortes (coupes budgétaires) et en faveur de l’éducation et la santé publique.

Des habitants du quartier de tous âges se mélangent mais l’ambiance festive des précédentes mobilisations a disparu. Les Espagnols sont-ils en train de se "radicaliser", comme l’avertissent certains ?

Lisez la suite ici.

Voici des nouvelles à la télévision:


Une manifestation monstre a envahi mercredi soir les rues de Madrid, temps fort d'une journée européenne de protestation contre l'austérité, le chômage et la précarité, ponctuée de heurts en Espagne, au Portugal et en Italie.
Grève générale coordonnée en Espagne et au Portugal, manifestations et arrêts de travail en Grèce, en Italie, en France : l'opposition aux politiques d'austérité a pris la forme mercredi d'une "journée européenne d'action et de solidarité".

Lisez la suite ici.

Voici un autre point de vue:

Les Espagnols ont manifesté ce mercredi contre l'austérité. Parmi leurs revendications, la fin des expulsions immobilières. Elles ont jeté des centaines de milliers de familles espagnoles à la rue et certains drames ont récemment ébranlé le pays.

jeudi 15 novembre 2012

Le beaujolais nouveau est arrivé


Le troisième jeudi de novembre c'est l'arrivée du Beaujolais: Retrouvez l'article du Nouvel Observateur.

Jusqu'en 1967, la date de « déblocage » du Beaujolais Nouveau change tous les ans, puis la date du 15 novembre est choisie, permettant à tous les viticulteurs d'harmoniser leur production. Mais c'est en 1985 qu'est définitivement décidée la date du 3ème jeudi du mois.

La décision réglementaire de 1951 autorisant la mise en marché anticipée des vins associés aux qualités gustatives du cépage Gamay ont rapidement assuré au Beaujolais Nouveau un succès international.
Il représente aujourd'hui plus de la moitié de la consommation de Beaujolais à l'étranger, toutes appellations confondues. Parmi les plus grands importateurs, citons le Japon, les Etats-Unis et l'Allemagne, mais c'est bien le monde entier qui se donne rendez-vous chaque année le troisième jeudi de novembre à minuit pour l'unique grande fête populaire internationale dédiée au vin !


Le Beaujolais souffre du contexte économique difficile. Malgré un prix en hausse de 25%, un tiers des viticulteurs du Beaujolais ont dû mettre la clé sous la porte, en raison d'un coût de production trop élevé.

mercredi 14 novembre 2012

Le travail en temps de crise

Voici des exemples de personnes qui bougent pour obtenir du travail alors que nous sommes en crise.

Les chiffres du chômage se sont envolés en septembre portés par une explosion du chômage chez les jeunes et les seniors. A partir d'un certain âge, il est difficile de retrouver du travail.

Exemple avec une association Senioroboulo.com qui a pour vocation de mettre en contact des salariés au chômage et des entreprises.


De nombreux Français tentent chaque année de s'installer en Chine. Parmi eux, des boulangers français qui nous ont ouvert leurs portes et qu'ont rencontré nos envoyés spéciaux à Pékin.

Les crêches

Voici un sujet d'actualité:

En France, il manque 500 000 places en crèche. Pour les parents, c'est parfois un vrai casse-tête pour faire garder leurs enfants. Reportage dans le Pas-de-Calais.


On compte un peu plus de 9000 crèches en France (soit environ 330 000 places).
Si des efforts ont été réalisés depuis quelques années les problématiques de garde d'enfants restent un sujet de préoccupation.
On écoute l'interview de Sylvain Forestier Président de la Maison Bleue (entreprise de crèches qui gère des crèches pour les entreprises et les mairies) et Président de la Fédération des Entreprises de crèches.



La crèche reste le mode de garde plébiscité par la majorité des français. Et pourtant seulement 10% des enfants de moins de 3 ans y ont une place. Le site internet de l'association " Crèche pour tous " donne la possibilité aux parents d'identifier toutes les places disponibles au sein de ses structures de la petite enfance.


dimanche 11 novembre 2012

Armistice du 11 novembre

Aujourd'hui en France c'est férié.

On fête la fin de la première guerre mondiale.

Je vous propose de retrouver sur le site de curiosphère un dossier complet sur la première guerre mondiale.

Voici un site qui vous explique les enjeux de la première guerre moniale, on y va!

Je vous propose de faire un voyage au cœur de l'histoire, sur les chemins de la mémoire.

 
Le président François Hollande a rendu pour la première fois hommage à la fois aux morts de la Grande Guerre et "à tous les morts pour la France" dimanche, à l'occasion des cérémonies du 11 novembre commémorant le 94è anniversaire de l'armistice de 1918 à l'Arc de triomphe.


Voici les cérémonies qui ont eu lieu le matin:


La délicate question de la réhabilitation - collective ou individuelle - des fusillés de la guerre de 14-18 fait toujours débat. Vendredi, le ministre des Anciens combattants Kader Arif a annoncé qu'il avait décidé d'attribuer la mention "Mort pour la France" au sous-lieutenant Jean-Julien-Marie Chapelant - une nouvelle réhabilitation de certains des 800 fusillés durant la Grande Guerre. Il a eu droit, dimanche, à un dépôt de gerbe sur sa tombe.

samedi 10 novembre 2012

Le Vendée Globe


Le départ de la 7e édition du tour du monde à la voile sans escale et sans assistance sera donné samedi prochain aux Sables d'Olonne.
20 navigateurs vont s'élancer à l'assaut des océans du globe pour boucler le parcours en 3 mois pour les plus rapides, afin de succéder au palmarès à Michel Desjoyeaux, vainqueur il y a 4 ans en 84 jours 3 heures et 9 minutes.
Le Vendée globe est depuis 23 ans et sa première édition, la course ultime. Les marins s'y sont préparés de nombreux mois et rien n'a été laissé au hasard. De la conception des monocoques de 18 mètres, à la préparation physique des navigateurs en passant par l'étude scrupuleuse des schémas météo.



En 23 ans, le Vendée Globe a beaucoup évolué. On est loin de la première édition inaugurale remportée par Titouan Lamazou, en 109 jours 8 heures et 48 minutes devant Loick Peyron. Retraité du monde professionnel des marins depuis 1993, Titouan Lamazou, ancien coéquipier d'Eric Tabarly, est devenu artiste à plein temps.



Pendant les trois mois que durent la course, les bateaux vont mettre les navigateurs à l'épreuve. Au fil des ans, les marins sont devenus de véritables sportifs de haut niveau avec une préparation physique très dense. Jean-Pierre Dick, Skipper de Virbac Paprec, s'est lui préparé au CREPS de Boulouris. Nous l'avons suivi.



Depuis la victoire inaugurale de Titouan Lamazou en 1990, les bateaux ont beaucoup évolué. Avec l'utilisation toujours plus répandue du carbone ils se sont allégés de plus de 30 % pour gagner en vélocité.

Titouan Lamazou, à l'époque, s'est imposé à une moyenne de 9,7 noeuds, (18km/h) contre 14 nœuds, (presque 26 km/h) de moyenne pour Michel Desjoyeaux il y a 4 ans. Des performances rendues possibles grâce au travail réalisé par les architectes qui sont à la recherche du bon compromis entre le poids, la puissance et la solidité pour assurer la sécurité des marins.

jeudi 8 novembre 2012

Le prix Goncourt 2012

Le romancier vient d'obtenir le prix Goncourt pour "Le Sermon sur la chute de Rome" (Actes Sud). Invité de France Info, il raconte ses premières heures de lauréat.


Jérôme Ferrari : « le Goncourt a quelque chose... por FranceInfo "

Le Sermon sur la chute de Rome" (Actes Sud) nous emmène en Corse.

Deux étudiants en philosophie reprennent le bar d'un village. Ils en font un lieu unique, où la volupté est la règle, avant de connaître l'échec et même la chute. Jérôme Ferrari est très attaché à la Corse : "quand j'ai su que j'avais le prix, j'ai pensé immédiatement à ceux qui sont là-bas (...) pour moi, c'est une sorte de récompense collective".

Le livre puise son titre dans un sermon de Saint-Augustin, prononcé au début du Vème siècle : "il nous rappelle que les choses construites par les hommes ont une naissance et une fin". Dans les Choix de France Info, Jérôme Ferrari livre aussi sa conception de l'écriture, son souci d'exigence : "l'erreur est de supposer chez les autres des attentes qu'ils n'ont pas. Cela transforme une œuvre en produit. C'est ce qu'il faut éviter".

La pauvreté chez les femmes

Les femmes sont vraiment touchées par la crise.

C'est un bon plan pour rencontrer, échanger ses compétences en quelques clics. L'association "Mes bonnes copines" a l'avantage d'avoir créé le premier réseau d'entraide sur les réseaux sociaux. De quoi sortir les femmes de la solitude et les pousser à s'épanouir dans leur vie professionnelle et personnelle.

Peut-être une conséquence de la crise, mais les Français ne se sont jamais sentis aussi seuls. 5 millions d'entre eux souffrent d'isolement, de solitude. Et bien sûr, les femmes constituent le cœur de ce bataillon de solitaires. Une initiative sur internet propose cette fois de passer du virtuel, au concret. Lancé il y a 5 mois, le réseau "Mes bonnes copines" propose d'activer l'entraide et la solidarité entre les femmes.



Autre initiative, le don en nature.

A l'occasion du mois de l'économie sociale et solidaire, l'Agence du Don en Nature lance une opération de collecte de don en faveur des femmes, doublement touchées par la crise.

La pauvreté est une réalité grandissante en France, vécue par plus de 8,6 millions de personnes, soit 14,1% de la population, selon les dernières statistiques de l'INSEE. Des millions d'enfants, d'hommes et de femmes vivent en France, en marge des normes de la société, privés d'un ensemble de biens de première nécessité.


La pauvreté

Le Secours catholique rend son rapport annuel sur la pauvreté en France.
Cette année, l'association porte un regard sur les dix dernières années écoulées.
Selon elle, la grande pauvreté touche près de deux millions de personnes. Un chiffre en forte augmentation.



Voici un article du Nouvelle Observateur sur ce thème:

Depuis dix ans, la grande pauvreté s'est durablement installée dans le pays et s'est féminisée, souligne le Secours catholique dans son rapport annuel 2011 rendu public jeudi.
Dans ce document intitulé "Regards sur 10 ans de pauvreté", l'ONG indique avoir accueilli 1.422.000 personnes en 2011, dont 668.000 enfants, avec une part accrue des familles, passée de 47% à 53% entre 2001 et 2011.
Parmi eux, 94% vivaient sous le seuil de pauvreté (60% du niveau de vie médian, soit 964 euros en 2010) en 2011 et 68% sous le seuil de très grande pauvreté (644 euros en 2010).
Depuis 2001, le Secours Catholique accueille chaque année près d'un million de personnes vivant en dessous du seuil de très grande pauvreté.
"Les personnes qui sont en grande pauvreté le demeurent durablement" avec "de moins en moins de sorties de cette situation", en raison notamment "de la crise de l'emploi", note le président du Secours populaire François Soulage jeudi sur RTL.
Il souligne aussi que les femmes sont "de plus en plus pauvres parce qu'elles sont de plus en plus seules et notamment avec des enfants".
Le Secours catholique reçoit de plus en plus de femmes (57% en 2011, contre 50% en 2001), en raison d'une hausse des familles monoparentales (+ 6 points), qui représente 58% des familles accueillies.
Il accueille aussi de plus en plus d'étrangers (30% contre 23% en 2001, dont 6% en situation irrégulière).
"On constate un durcissement et un ancrage de la pauvreté", explique Bernard Schricke, directeur Actions et Plaidoyer France Europe. "Il n'est pas rare que les personnes fréquentent nos structures pendant 3, 4 ou 5 ans."
Et pour 68% d'entre elles, la pauvreté n'est pas liée à un événement familial particulier, mais est une "situation installée", note le rapport.
"On envoie parfois en vacances des enfants dont les parents eux-mêmes sont partis en vacances grâce au Secours catholique. La pauvreté s'est transmise d'une génération à l'autre", souligne M. Schricke.
"serrer, serrer"
Pauline, 47 ans, élève seule sa fille de 13 ans, en Savoie, avec 440 euros du RSA, auxquels s'ajoutent 160 euros de pension alimentaire. Outre le loyer (120 euros par mois), l'eau et l'électricité, elle explique sous couvert d'anonymat, avoir été confrontée à une grosse facture "à cause d'un problème de voiture" et a dû faire appel au Secours catholique.
Chaque semaine elle se rend dans une épicerie sociale, pour recevoir une aide alimentaire temporaire "équivalente à 30 euros". "J'ai essayé de serrer, serrer au maximum le budget, mais quand il y a un problème, on se retrouve plus qu'à découvert", dit-elle.
Environ 60% des ménages rencontrés par l'ONG ont des impayés. Dans 40% des cas, ils concernent le loyer ou l'énergie.
Pour Bernard Schricke, si "l'aide alimentaire est un bon outil dans l'urgence, ce n'est pas un moyen de solvabiliser les familles". Il plaide pour "renforcer les minima sociaux" et "baisser les charges contraintes", notamment de loyer, d'énergie ou de transport, "sur-représentées dans les dépenses des plus pauvres".
Il rappelle que "la difficulté d'accéder à un emploi" est le principal facteur de pauvreté. 66% des bénéficiaires du Secours catholique étaient au chômage en 2011.
Avec sa fille souvent hospitalisée, Pauline a "eu beaucoup de soucis au niveau de l'emploi" et plusieurs CDD ne lui ont pas été renouvelés du fait de ses absences. Malgré des formations et diplômes dans le secrétariat et la restauration, elle n'a pas retrouvé d'emploi depuis deux ans. "Aujourd'hui, le problème, c'est mon âge, on me l'a clairement dit en entretien."

lundi 5 novembre 2012

Novembre à l'Institut français.

Lundi 12 novembre, à 20:00h, au Théâtre, projection du film Qui m’aime me suive.




 
Voici l'histoire: A 35 ans, Maxime Maréchal, un brillant médecin, mène une existence rangée entre sa femme avocate, ses amis admiratifs et sa famille satisfaite. Une existence moelleuse au point de se perdre dans les plis de l'oreiller. Jusqu'au jour où il rencontre Chine, une chanteuse qui va provoquer l'électrochoc tant redouté par ses proches. Max décide de balancer sa carrière pour remonter un groupe de rock, renouant ainsi avec son rêve de jeunesse. Il entraîne alors tout son entourage dans sa course effrénée et, par son choix, va chambouler l'existence des uns et des autres.










Mardi 13 novembre, à 20:00h, au Théâtre, projection du film Dans les cordes

L'histoire: Joseph s'occupe d'un club de boxe française où il entraîne sa fille et sa nièce depuis leur enfance. Le soir de la finale des championnats de France, la victoire de l'une et la défaite de l'autre vont mettre en péril l'équilibre de ce trio. Une dangereuse rivalité s'installe entre les deux cousines, et elle va bien au-delà du ring...