Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































mardi 31 décembre 2013

jeudi 19 décembre 2013

Bientôt Noël

Mais que fait le Père-Noël?

mercredi 18 décembre 2013

Les cadeaux de Noël et les préparatifs

Plus de 41 millions de transactions par carte bancaire ont été enregistrées samedi en magasin et sur internet, pour un montant moyen de 88 euros. Il y avait beaucoup de monde dans les magasins durant tout le week-end. Exemple à Tours.




A l'approche des fêtes de fin d'année, partons à la rencontre des commerçants qui préparent Noël de façon intense à Rungis, l'un des plus gros marchés de France. Direction le pavillon des fleurs avec les sapins, les décorations. C'est là que les fleuristes viennent s'approvisionner.



lundi 16 décembre 2013

La bûche de Noël

Voici deux recettes à réaliser à la maison: la bûche de Noél



Et une autre encore plus facile:


Le scandale de la viande de cheval

L'enquête sur le nouveau scandale sur la viande de cheval concerne au moins 200 chevaux. Des animaux qui ont été vendus alors qu'ils étaient impropres à la consommation. Mais le procureur de la République de Marseille, chargé de l'enquête, a insisté sur le fait que si les chevaux étaient impropres à la consommation, cela ne signifiait pas qu'ils présentaient un danger pour la santé humaine. Sanofi a de son côté décidé de se porter partie civile.

Ce réseau fournissait ainsi des vieux carnets d'identification, falsifiait des documents ou encore établissait des certificats de complaisance. Selon le procureur, l'enquête a prouvé que plus d'une centaine de certificats ont été falsifiés.

Le laboratoire pharmaceutique Sanofi a décidé de se porter partie-civile dans ce dossier. Soixante chevaux issus de ce laboratoire ont été revendus dans le cadre de cette fraude. "Sanofi avait rempli les certificats en toute légalité en indiquant qu'ils étaient impropres à la consommation" et le réseau les a remis dans le circuit. "Nous avons la preuve que deux certificats ont été falsifiés", a raconté le procureur.



Vingt-et-une personnes ont été interpellées lundi matin dans le sud de la France lors de la vaste opération de gendarmerie visant un trafic de viande de chevaux revendus pour la consommation après avoir servi dans des laboratoires pharmaceutiques, a-t-on appris de source proche de l'enquête.


Expressions des légumes

Cete image m'a semblé sympa pour vous.

samedi 14 décembre 2013

Solidarité en hiver

La 29ème collecte de denrées alimentaires destinées aux plus démunis a commencé ce vendredi matin et durera jusqu'à demain soir dans 10.000 grandes surfaces.
Au total 120.000 bénévoles récolteront des conserves, cafés, sucres et autres denrées non périssables pour les transmettre ensuite à la Banque Alimentaire. Cette dernière les remettra aux différentes associations qui s'occupent de tous ceux qui sont dans le besoin.



A l'initiative des Restos du coeur et pour la 2e année, une chaine de magasins propose à ses clients de vider leurs placards et d'apporter leurs vêtements au profit des plus démunis. Cette année, ils ont collecté 142.000 pièces.



On en regarde une autre:



Plus d'un million de personnes devraient bénéficier d'une aide alimentaire mais les Restos du Coeur aident aussi dans la lutte contre la précarité. Avec le micro-crédit social, l'association prête de l'argent à des précaires qui peuvent se relancer dans la vie professionnelle, se soigner ou se loger.



L'Unicef a donné la parole aux jeunes de France dans une grande enquête inédite dévoilée mercredi à l'occasion de la journée des droits de l'enfant. Le constat est accablant, près d'un jeune sur cinq est touché par la précarité et l'exclusion sociale.

.

Préparation de Noël

Noël approche à grands pas et il faut songer à la décoration du sapin. C'est pour cela qu'un atelier d'artisans verriers propose aux visiteurs de créer eux-mêmes leur boule de Noël. Une ambiance magique avec des boules uniques. Reportage à Trélon, dans le Nord.


C'est sa 443ème édition. Dans quelques heures, le Marché de Noël va s'animer. Durant tout le mois de décembre, on attend jusqu'à 2 millions de visiteurs à Strasbourg et dans toute l'Alsace. A quelques heures de l'ouverture, on s'active dans les chalets et auprès du grand sapin, place Kléber.

vendredi 6 décembre 2013

Saint Nicolas

Le 6 décembre c'est la Saint Nicolas! Le saint patron des enfants et des écoliers, Saint-Nicolas, est fêté traditionnellement le 6 décembre en Lorraine. Mais les villes et les villages organisent des défilés dont certains ont débuté dès ce week-end, comme à Epinal, dans les Vosges.


Retrouvez l'origine de la Saint-Nicolas, c'est ici.

Autrefois évêque de la ville de Myra, située en Asie Mineure (Turquie actuelle), Saint Nicolas (270-310) serait décédé apparemment un 6 décembre. Ce serait donc pour cette raison qu'on célèbre la Saint-Nicolas ce jour-là. Reconnu pour sa grande générosité, il devint, au Moyen Âge, le patron des petits enfants puis des écoliers.
Après la Réforme protestante survenue au XVIe siècle, la fête de Saint Nicolas fut abolie dans certains pays européens. Les Hollandais conservèrent cependant cette ancienne coutume catholique. Ainsi, les petits Néerlandais continuèrent de recevoir la visite de Sinterklaas (saint Nicolas) la nuit du 6 décembre.

Mardi c'est la Saint-Nicolas qui récompense les enfants sages. Une tradition respectée en Lorraine, où tout le week-end de nombreux défilés et processions ont eu lieu, notamment à Nancy.



A la Saint-Nicolas les enfants se voient offrir une coquille. Un gâteau qui ressemble à une brioche. A Mouvaux dans le Nord, Mathieu, boulanger, livre les secrets de fabrication de cette coquille de Noël.


Voici une pâtisserie typique de la Saint-Nicolas:



Gâteau traditionnel du Nord, la coquille est un gâteau brioché confectionné et dégusté à l'occasion de la Saint-Nicolas. L'objectif de la recette : libérer le sucre.

mercredi 4 décembre 2013

Voyage à Bruxelles

Voici la vidéo que nous avons vue en clase, en atelier:



Voici ce que l'on peut voir à Bruxelles:

La Belgique et la BD

Puisque nous avons parlé de la Belgique voici quelques informations intéressantes.

Tout d'abord le pays en lui-même.

Faisons un peu de tourisme, allons tous en Belgique.

Continuons ensemble avec un petit tour de la Belgique. Allez on y va.

Voici des sites pour découvrir chaques régions et départements de la Belgique. À vous de faire clic.

Qu'est-ce qu'on peut faire en voyage? On regarde.

On va voir les petits villages de Belgique.

Regardons une vidéo touristique.


La bande-dessinée

En classe nous avons parlé de Tintin alors voici quelques informations sur la Belgique et sur Hergé.

Voici un site intéressant sur l'auteur. C'est ici.

Georges Remi, dit Hergé, est né le 22 mai 1907 à Etterbeek, à côté de Bruxelles. Son père Alexis (1882-1970) travaillait dans une maison de confection pour enfants. Sa mère Elisabeth, née Dufour (1882-1946) n'exerçait aucune profession. Georges aura un frère cadet cinq ans plus tard, avec qui il n'aura que très peu de contacts. Le 23 janvier 1930, il crée une nouvelle série Quick et Flupke. Le 8 mai 30, l'aventure de Tintin aux pays des Soviets est terminée. Hergé commence à se rendre compte de la popularité de Tintin...
Toujours en 1930, Tintin aux pays des Soviets commence à paraître dans l'hebdomadaire Coeurs vaillants. La carrière internationale des Aventures de Tintin est amorcée. Les aventures vont donc continuer, elles permettront même aux ventes du quotidien de sextupler les jours où paraît le supplément jeunesse. Tintin, revenu de Russie, part pour le Congo.
En 1932, Hergé envoie Tintin en Amérique, pendant que le succès du reporter continue de grandir. Cette même année, des contacts sont pris avec Casterman. Les aventures de Tintin seront publiées en albums, mais les ventes restent modestes. Toujours cette même année, Hergé se marie avec Germaine Kieckens.
Pendant la publication des Cigares du Pharaon, Hergé est mis en relation avec un jeune étudiant chinois : Tchang Tchong-Jen. Ce dernier lui fit découvrir les réalités de la Chine. Hergé se documente et prend encore plus au sérieux son travail. Après la parution du Lotus bleu, les aventures vont se succéder, au rythme d'une tous les quinze mois : L'oreille cassée (1937), L'Ile noire (1938),
Le Sceptre d'Ottokar (1939).
Tout en même temps, Hergé continue Quick et Flupke mais de manière plus ralentie. A cette époque, Hergé travaille beaucoup. En plus de ses bandes dessinées, viennent s'ajouter d'autres travaux d'illustration : la couverture de livres, de revues et la publicité. Avec l'arrivée de la guerre, Hergé est mobilisé en 1939 et envoyé dans le Nord de la Belgique...
Le journal Tintin, créé le 26 septembre 1946, permit à Hergé de devenir réellement célèbre. Dès le premier numéro, il occupait les pages centrales avec Le Temple du Soleil qui reprenait la suite des 7 boules de cristal, où Hergé s'était arrêté pendant la guerre .


Tout de suite, le succès est considérable.
A partir de 1948, une édition française du journal Tintin est publiée, et l'audience d'Hergé devint véritablement internationale. Les albums, édités par Casterman, vont également avoir un tirage augmentant énormément, atteignant le million d'albums en 1960.
Il meurt le jeudi 3 mars.
Le phénomène Tintin est exceptionnel : plus de 180 millions d'albums vendus en 45 langues pour une histoire de plus de 70 ans d'existence et un public très diversifié. Hergé avouait même être déconcerté par l'ampleur de ce triomphe. Pour les 70 ans de Tintin, le Monde dédiait à ses lecteurs une petite histoire parodique de Tintin, écrite et dessinée par Didier Savard.
Pour comprendre le succès de Tintin, beaucoup d'explications peuvent être avancées, mais le mystère reste tout de même entier. Alors que Hergé nous a quitté depuis plusieurs années, Tintin reste aujourd'hui plus vivant que jamais.

Retrouvez toutes ces infos sur ce site.

Enfin voyons un film qui a été créé à partir de ses aventures:


Voici un nouveau film plein d'aventures réalisé à partir des bandes dessinées de Hergé.
Avant de commencer avec les aventures de Tintin, Hergé a écrit dans plusieurs journaux mais la guerre l'a arrêté dans son élan.

Le journal Tintin, créé le 26 septembre 1946, permit à Hergé de devenir réellement célèbre. Dès le premier numéro, il occupait les pages centrales avec Le Temple du Soleil qui reprenait la suite des 7 boules de cristal, où Hergé s'était arrêté pendant la guerre . Tout de suite, le succès est considérable. A partir de 1948, une édition française du journal Tintin est publiée, et l'audience d'Hergé devint véritablement internationale. Les albums, édités par Casterman, vont également avoir un tirage augmentant énormément, atteignant le million d'albums en 1960.

Retrouvez sa biographie ici.

Retrouvez aussi son musée en Belgique.

Et on regarde la Bande-annonce.


dimanche 1 décembre 2013

Le sidaction 2013


Aujourd'hui, dimanche 1er décembre 2013, se tient la journée mondiale de lutte contre le SIDA, une maladie infectieuse qui touche de nombreuses personnes à travers le monde. En 2011, 34 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde, et ce chiffre ne cesse de croître, devant l'absence de traitements préventifs, comme un vaccin.

Même si l'on parle souvent de l'Afrique comme foyer principal de séropositifs, sachez que la France n'est pas en reste, et qu'il est toujours nécessaire de faire attention à vous. Sur notre territoire, environ 50 000 personnes vivent avec le VIH et l’ignorent.

Le site officiel du sidaction, c'est ici.



Le sida dans le monde:

 
Voici l'une des mesures que le gouvernement veut prendre, c'est ici.
 


mercredi 27 novembre 2013

Georges Méliès au Caixa Forum


Méliès et la naissance du cinéma à Barcelone et Madrid.

Voici un article de la cinémathèque française:
"Présentée à Barcelone au printemps dernier à la Caixa Forum, l'exposition de la Cinémathèque française "Georges Méliès et la naissance du cinéma" a rassemblé plus de 110 000 visiteurs.

Elle poursuit actuellement son périple espagnol à Madrid avant de circuler dans d'autres villes ibériques. Retour en images sur la plus importante (et plus riche) exposition jamais consacrée au réalisateur du Voyage dans la lune.
Pour la Cinémathèque française, c’était une première : une fondation étrangère lui passait spécifiquement commande d’une exposition destinée à circuler dans plusieurs villes espagnoles. Laurent Mannoni, directeur scientifique du patrimoine, et les équipes de la Cinémathèque ont décidé de relever le défi, et, en un an, ont conçu la plus vaste exposition jamais consacrée à Georges Méliès, en se fondant exclusivement sur le riche fonds Méliès conservé dans nos collections, fonds en partie propriété de la Cinémathèque française, et en partie confié en gestion par le CNC.
Sur 800 m2, l’exposition « Méliès et la naissance du cinéma » propose au visiteur un vaste parcours à travers l’itinéraire artistique du cinéaste magicien, plongeant dans les sources de son art (la projection lumineuse et la fantasmagorie du 19ème siècle) pour mieux mettre en lumière l’originalité de son apport au spectacle cinématographique (Méliès, alchimiste de la lumière, les films à truc, etc.).

L’exposition décrit ainsi les sinuosités d’un itinéraire humain, technique et artistique qui, de l’apothéose des années 1900 au déclin des années 1910, conduit à la redécouverte de son œuvre dans les années 30. Un très beau catalogue, richement illustré, accompagne l’exposition, qui devrait poursuivre sa route dans d’autres villes d’Espagne en 2014.

Regardez la vie de l'artiste, c'est ici.

Voici ses films, on regarde.

Voici le première film des frères lumières:



Et pendant la même session:



Le premier film de Georges Méliès:



Le voyage dans la lune:



La lanterne magique:



Son dernier film:


lundi 25 novembre 2013

La campagne hivernale commence

Lundi débute la 29ème campagne des Restos du cœur, qui cette année va distribuer des repas à près d'1 million de personnes. Depuis déjà plusieurs jours les bénévoles préparent le début de cette campagne d'hiver.



La 29ème campagne des "Restos du Coeur" s'ouvre ce lundi. Plus de 2.000 centres d'accueil qui, l'an passé, ont accueilli 960.000 bénéficiaires et offert 130 millions de repas. Un chiffre malheureusement en constante augmentation selon les années. Et cette année, les organisateurs s'attendent à passer le cap du million de bénéficiaires.


La Sainte-Catherine c'est aujourd'hui

A la Sainte Catherine, le 25 novembre, on fête les fillettes mais aussi les Catherinettes, c'est-à-dire les jeunes filles ayant dépassé l'âge de 25 ans sans être mariées.



La tradition veut que l'on confectionne aux Catherinettes des chapeaux extravagants, où le vert et le jaune prédominent et qu'elles porteront tout au long de cette journée festive. La couleur verte symbolise l'espoir (de se marier) tandis que la couleur jaune symbolise la sagesse (acquise avec les années). Cette tradition, autrefois suivie dans tous les milieux, à la ville comme à la campagne, s'est beaucoup perdue, sauf dans les maisons de couture, les magasins de mode et chez les modistes.
Quant aux fillettes, c'est surtout dans le nord de la France que perdure la tradition de leur envoyer une carte pour la Ste Catherine.

A l'origine de toutes ces traditions, il y a la vie légendaire de Sainte Catherine d'Alexandrie. La vie de cette sainte est tout à fait édifiante, puisqu'elle fut à la fois vierge, martyre et savante, ce qui lui vaut d'être représentée avec 3 auréoles : la blanche des vierges, la rouge des martyrs et la verte des savants. Elle ne se contente pas non plus d'être la sainte patronne des filles à marier, mais aussi celle des prêcheurs et des philosophes. C'est sa vie exemplaire qui lui vaut tous ces honneurs : originaire d'une famille noble d'Alexandrie, Catherine se convertit au christianisme à la suite d'une vision. L'empereur Maxence, qui persécutait les chrétiens, lui proposa de renoncer à sa foi en échange d'un mariage royal. Catherine refusa et allégua qu'elle avait contracté avec le Christ un mariage mystique. On raconte qu'elle tint tête à toute une armée de philosophes qui lui avaient été envoyés pour lui démontrer la fausseté de sa foi et réussit même à les convertir. L'empereur la condamna à mourir du supplice de la roue. La légende dit que la roue se brisa miraculeusement, et qu'elle fut donc finalement décapitée vers l'année 310, un 25 novembre.

Son refus de se marier explique tout naturellement pourquoi Sainte Catherine est la patronne des filles célibataires. L'expression "coiffer Sainte Catherine", que l'on emploie lorsqu'une jeune fille arrive à l'âge de 25 ans sans avoir convolé en justes noces, s'explique par une tradition qui remonte au XVIème siècle. En effet, à cette époque, on renouvelait la coiffe de la statue de la sainte dans les églises, et c'était les jeunes femmes célibataires entre 25 et 35 ans qui se chargeaient de cette tâche. De la coiffe au chapeau il n'y a qu'un pas, et c'est donc ce qui explique l'usage pour les Catherinettes de porter un chapeau le 25 novembre ! Il faut savoir que les hommes célibataires ont eux aussi leur saint patron en la personne de Saint-Nicolas: en effet, tout comme on dit "coiffer sainte Catherine" pour les filles, on dit "porter la crosse de Saint Nicolas" pour les garçons.

Retrouvez un reportaje sur les chapeaux.

dimanche 24 novembre 2013

Journée contre la violence faite aux femmes

10% des femmes sont victimes de violences conjugales en France:
Les chiffres sont édifiants :

-une femme meurt tous les 2 jours sous les coups de son compagnon

-toutes les 6 minutes une femme est violée



Les derniers chiffres de l'Insee, publiés vendredi, montrent que 1,2 million de femmes de 18 à 75 ans ont subi des violences physiques ou sexuelles sur deux ans (2010-2011), soit 5,5% de cette tranche d'âge. En moyenne ces dernières années, 220 000 femmes par an ont été victimes de violences conjugales, mais moins d'une sur trois s'est déplacée à la police ou à la gendarmerie.

Une étude du ministère de l'Intérieur a estimé que 148 femmes sont mortes en 2012, victimes de leur conjoint ou ex-conjoint, soit une tous les 2,5 jours.

Une annonce pour que les femmes osent parler:



Les mesures à prendre:

Encourager le dépôt de plainte.
Constatant que "la main courante sans suite était devenue le symbole des appels au secours laissés sans réponse", le gouvernement veut encourager le dépôt de plainte. Il demande aux préfets et procureurs de limiter le recours aux mains courantes "aux cas de refus répétés de la victime" et à "l'absence de gravité des faits". Les parquets sont invités à "assurer un contrôle régulier de ces mains courantes".

Accompagner les victimes au fil des démarches.
Pour accompagner les victimes dans leurs démarches (recherche d'hébergement, prise en charge des enfants ...), le nombre des intervenants sociaux en commissariats et gendarmeries sera doublé pour atteindre 350 en 2017, et des conventions seront passées avec des associations spécialisées. Le gouvernement prévoit par ailleurs la création de 1650 places d'hébergement d'urgence d'ici 2017.

Améliorer le recueil de preuves en cas de viol.
Alors que 10 000 plaintes pour viol sont déposées chaque année (27 par jour), un "défi essentiel", afin d'obtenir une condamnation, est d'"assurer les constatations de la façon la plus précoce", observe le ministère dans son dossier de presse. Le plan prévoit donc d'expérimenter dans plusieurs services d'accueil des urgences et à domicile un "kit de constatation en urgence" pour effectuer des prélèvements en cas de viol, sur le modèle de celui utilisé aux Etats-Unis, le Sex Assault Response Team.

Former les professionnels concernés.
Pour améliorer le signalement et la prise en charge des victimes, doit être créée une formation spécifique des professionnels potentiellement concernés (médecins, travailleurs sociaux, enseignants, magistrats, avocats, policiers, gendarmes ...). Les préfets doivent réunir tous les partenaires concernés par ce plan le 25 novembre prochain, pour en étudier l'application locale.

Voici ce qu'en a dit la ministre:



Le gouvernement a présenté ce vendredi son plan pour lutter contre les violences faites aux femmes. Un plan triennal qui prévoit le déblocage de 66 millions d'euros sur trois ans. Gilles Lazimi, membre du Haut Conseil à l'Egalité, appelle de ses voeux une meilleure formation des professionnels de santé.
Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, a présenté ce vendredi les recommandations du gouvernement pour lutter contre la violence faite aux femmes. Le plan triennal prévoit le déblocage de 66 millions d'euros et une meilleure formation des professionnels de santé.

Dès la rentrée 2014, une formation spécifique dans les facultés est prévue pour que les futurs médecins puissent détecter les signes des violences faites aux femmes. Comment sera organisée cette formation?
"Nous avons tout d'abord fait une première étude pour jauger l'état des besoins. Nous sommes arrivés à la conclusion que les étudiants n'étaient pas suffisamment préparés. Sur les 1472 étudiants que nous avons interrogés, 70% affirment ne pas avoir reçu de formation propre à ce phénomène. Des disparités persistent entre les universités. Certaines pourvoient cet enseignement, je pense notamment à l'université Pierre et Marie Curie. L'objectif est de généraliser le dispositif. "

Une réforme des examens est également prévue. Actuellement, le libellé de la question d'internat (6ème année de médecine, NDLR), ne porte que sur l'accueil d'une personne victime d'agression sexuelle. La question sera étendue à la définition, la législation, les complications...

Explication du clip:




Voici un reportage de l'année dernière:


vendredi 22 novembre 2013

Mort de Georges Lautner

Le cinéaste est mort vendredi soir à l'âge de 87 ans. Il laisse derrière lui une quarantaine de films, dont certains ont été d’immenses succès. Le plus connu, "les Tontons Flingueurs", co-écrit avec Michel Audiard.




Le cinéaste populaire et prolifique est mort vendredi à l'âge de 87 ans. TF1 avait rencontré l'auteur des "Tontons flingueurs" lors de la sortie d'une version remasterisée de ce film culte qui aurait pu ne jamais exister.

Sorti en 1963 au cinéma, le film "Les Tontons flingueurs" aurait pu ne jamais exister. Aucun producteur ne croyait au projet et pendant longtemps, il n'avait même pas de titre. "Les Tontons flingueurs, ce n'était pas le titre de départ, (NDLR : Michel) Audiard avait une autre envie. Soit "Le Crépuscule", soit "Le Terminus des prétentieux", explique Georges Lautner dans ce reportage de TF1 filmé en 2009 à l'occasion de la sortie du film en version remasterisée.

Pourtant,  c'est bien avec cette comédie portée par les répliques cultes du dialoguiste Michel Audiard que Georges Lautner connaîtra la consécration. "Qu'est ce que je vais faire comme polar pour me distinguer des autres ? Comme j'avais plutôt un tempérament à dire des plaisanteries, et bien je me suis dit je vais chercher à faire de l'humour avec. Et je vous jure que c'est comme ça que c'est venu", raconte Georges Lautner.

Hasard du calendrier, le film avec Bernard Blier, Lino Ventura, Francis Blanche, Jean Lefebvre ou encore Robert Dalban, fêtera mercredi les 50 ans de sa sortie en salles. Georges Lautner, qui a tourné une quarantaine de films en plus d'un demi-siècle de carrière, est mort vendredi à Paris à l'âge de 87 ans.


Un autre reportage sur lui:

mardi 19 novembre 2013

Un tireur à Paris

Un homme a tiré plusieurs coups de feu lundi matin devant le quotidien Libération, trois jours après une agression similaire à BFMTV.
Les images du suspect correspondent selon un proche de l'enquête. À midi, un homme a ouvert le feu à la Défense devant la Société générale.
Les mesures de sécurité ont été renforcées devant tous les médias parisiens. Par ailleurs, un homme affirme avoir été pris en otage à la Défense et contraint d'amener son agresseur sur les Champs-Élysées.

Il est entré sans rien dire, a ouvert le feu à deux reprises, avant de prendre la fuite. La police dit ne privilégier ni n'écarter aucune piste.
Un homme d'une quarantaine d'années, aux cheveux ras, vêtu d'un long manteau vert et sans doute d'un gilet pare-balles, armé d'un fusil à pompe, est donc entré ce lundi matin, à vers 10h15, dans le hall du journal Libération.
Il a fait feu à deux reprises, blessant l'assistant d'un photographe venu pour une séance photo - pour le magazine Next. Et est reparti sans encombres, à pied. Le jeune homme, âgé de 27 ans, est sérieusement touché au thorax et à l'abdomen.

Le pronostic vital est engagé. Un périmètre de sécurité a été dressé autour du siège du journal, dans le 3e arrondissement de Paris. La brigade criminelle de la police judiciaire de Paris est saisie de l'affaire. Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, s'est rendu sur place, tout comme Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture et de la Communication.
 
 
Une histoire similaire s'était produite vendredi, dans le hall de BFMTV. Un homme armé avait menacé l'un des rédacteurs en chef de la chaîne, après avoir éjecté deux cartouches de son fusil à pompe : "La prochaine fois je ne vous raterai pas !".  
Les enquêteurs cherchent bien évidemment à savoir s'il y a un lien entre les deux affaires. D'après BFM, les munitions retrouvées à Libération et à BFMTV après l'intrusion d'un homme armé sont les mêmes.
D'ici là, la sécurité a été renforcée aux abords des grands médias parisiens.


Tireur à BFMTV - Les images de la... por BFMTV

Comment cherche-t-on un suspect en cavale ? Depuis lundi, une véritable chasse à l'homme s'est engagée pour tenter de retrouver le principal suspect qui a grièvement blessé par balles un assistant photographe dans l'entrée de Libération lundi, avant de tirer des coups de feu à La Défense.

Le même homme est aussi soupçonné d'être l'auteur d'une agression à BFMTV vendredi dernier.
La piste d'un auteur unique est donc privilégiée par les enquêteurs. Même si on ne connaît pour l'heure ni son identité ni ses motivations, l'homme a laissé de nombreuses traces derrières lui : témoins, empreintes, images de vidéosurveillance, toutes les possibilités sont actuellement exploitées par les enquêteurs, et cela donne une masse d'informations à trier.

Les réaction suite à cete nouvelle:



La Ministre:

lundi 11 novembre 2013

Le 11 novembre il s'est aussi passé cela...

Des heurts ont éclaté lundi matin sur les Champs-Elysées en marge des commémorations du 11 Novembre.
Plus de 70 personnes, "liées à l'extrême droite" selon Manuel Valls, ont été interpellées. Certains portaient des bonnets rouges mais ne font pas partie du collectif breton, affirme son porte-parole, Christian Troadec.
Quatre personnes sont en garde à vue ce lundi soir. Une commémoration du 11 Novembre perturbée. Alors que François Hollande était en train de quitter les Champs-Elysées où il venait de déposer une gerbe en l'honneur des Français morts à la guerre, une dizaine de personnes ont manifesté leur mécontentement. Ils ont scandé : "Hollande démission", "Dictature socialiste", ou "Hollande, ta loi on n'en veut pas".



Parmi les personnes interpellées se trouve le chef de file du FN pour les municipales à Paris, Wallerand de Saint-Just. La présidente du Front national, Marine Le Pen, a dénoncé des interpellations qu'elle juge "arbitraires", même "préventives".

Elle a rejeté toute responsabilité et a estimé que le FN est victime d'arrestations selon des "méthodes de pays totalitaires".
La présidente du Front national a martelé : "Je désapprouve tout à fait ce comportement. On ne manifeste pas le jour des commémorations. Mais je suis obligée de remarquer que le gouvernement a tellement créé la désunion et la souffrance qu'il y a un peu partout dans notre pays une ambiance de révolte, y compris hélas dans des moments qui doivent être de communion".



En Bretagne, les véritables "Bonnets rouges" ont condamné cette manifestation. Le porte-parole du collectif breton, Christian Troadec, a affirmé que les personnes interpellées n'avaient "rien à voir avec [son] mouvement". "C'est scandaleux, c'est inacceptable", a affirmé l'élu qui avait appelé durant le weekend à ne pas manifester le 11 Novembre. "Il est inadmissible que soit perturbée cette journée consacrée au souvenir des millions d'Européens disparus dans le tourbillon de la Première Guerre mondiale".

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

L'armistice du 11 novembre, cela correspond à quoi?

Aujourd'hui en France c'est férié.

On fête la fin de la première guerre mondiale.

Je vous propose de retrouver sur le site de curiosphère un dossier complet sur la première guerre mondiale.

Voici un site qui vous explique les enjeux de la première guerre moniale, on y va!

Je vous propose de faire un voyage au cœur de l'histoire, sur les chemins de la mémoire.

Voici une revue de presse en relation avec les cérémonies de l'armistice:
 

C'est un épisode de l'histoire qui est méconnu et pourtant il s'agit d'un acte héroïque d'une rare audace. Il y a 70 ans, à Oyonnax, les maquisards de l'Ain ont défié les Allemands en défilant le 11 novembre 1943.


Retrouvez le journal télévisé de ce midi avec les différentes commémorations:


A Oyonnax ce lundi après-midi, François Hollande, conspué lundi lors des cérémonies du 11 Novembre à Paris, a déclaré que la République ne devait jamais "rien laisser passer face aux haines, aux intolérances, aux extrémismes, au racisme". Le chef de l'Etat a aussi estimé que la République exigeait de "ne jamais céder devant les pressions d'où qu'elles viennent", au cours d'une cérémonie nettement moins agitée que celle de la matinée à l'Arc de Triomphhe, dans cette ville de l'Ain.


jeudi 7 novembre 2013

Albert Camus aurait eu 100 ans

Aujourd'hui 7 novembre; on fête l'anniversaire de la naissance de Camus.


Il y a 100 ans exactement, le 7 novembre 1913 naissait Albert Camus. Prix Nobel de littérature en 1957, l'écrivain français né en Algérie est avec son roman L'Etranger l'un des auteurs les plus lus dans le monde et sa philosophie continue d'inspirer les intellectuels.

Des quartiers populaires d'Alger au prix Nobel de littérature à seulement 44 ans, Camus reste une figure mythique de la littérature française et mondiale, tant par sa pensée visionnaire, sa soif de justice que son itinéraire exceptionnel.

Pourtant cet itinéraire marqué par l'écriture était loin d'être tracé. Son père est tué à la guerre, en octobre 1914. Sa mère, femme de ménage, ne sait ni lire ni écrire. C'est son instituteur qui le repère et réussit à lui faire faire des études, l'aiguillant vers son destin d'auteur.

Pourtant en ce centenaire les commémorations sont rares en raison de plusieurs polémiques : du transfert contesté au Panthéon en passant par deux expositions annulées. Mais à défaut d'hommage officiel, Albert Camus laisse une œuvre et une image éternelles.


REP AFRIQUE - 7/11 ALGERIE Centenaire Camus
(02:14)



Voici un article très intéressant sur l'itinéraire de l'auteur, c'est ici.

Voici une vidéo de l'hommage à Camus pour les 10 ans de sa mort:
 


Un reportage à propos de son prix Nobel:



L'une de ses œuvres les plus manquantes: L'étranger.



Retrouvez un résumé de l'histoire, c'est ici.

Enfin un article sur la polémique de l'hommage ou plutôt non-hommage rendu à l'auteur; c'est ici.

lundi 4 novembre 2013

Ciné à l'Institut français: novembre

Lundi 4 novembre:


Après une tempête, Jafaar, un pêcheur palestinien de Gaza, remonte par hasard dans ses filets un cochon tombé d’un cargo. Bien décidé à se débarrasser de cet animal impur, il décide toutefois d’essayer de le vendre afin d’améliorer son existence misérable.
Le pauvre Jafaar se lance alors dans un commerce rocambolesque et bien peu recommandable… Dans cette tragi-comédie, l’ensemble du petit peuple de Gaza, coincé entre sa misère absolue au quotidien, les contraintes des militaires Israéliens et le diktat des barbus aux commandes, est représenté par ce pauvre pêcheur dont l’unique souci est de survivre au jour le jour et qui, pour cela, est prêt à tout. Jafaar, dans une permanente dérision de lui-même, même dans les moments tragiques, évolue dans cette histoire à l’humour mordant… et nous laissera espérer que si l’on peut s’entendre, malgré toutes les différences, à l’échelle individuelle, on peut s’entendre in fine, à l’échelle collective.




Mercredi 6 novembre:

L'enfant d'en haut:

Simon, 12 ans, emprunte l’hiver venu la petite télécabine qui relie la plaine industrielle où il vit seul avec sa sœur Louise, à l’opulente station de ski qui la surplombe.
Là-haut, il vole les skis et l’équipement des riches touristes qu’il revend ensuite aux enfants de son immeuble pour en tirer de petits mais réguliers bénéfices.
Louise, qui vient de perdre son travail, profite des trafics de Simon qui prennent de l’ampleur et devient de plus en plus dépendante de lui...



Une émission à la radio sur ce film:

Culture vive
(26:31)


  
Le mois du documentaire, retrouvez les documentaires à l'Institut Français.
Retrouvez le programme, c'est ici.

vendredi 1 novembre 2013

Recettes de la Toussaint

C'est le moment des potirons et des citrouilles alors on en profite, voici une recette vraiment facile à réliser.







Ingrédients:

200g de courge musquée (soit environ 500g brut), 3 œufs, 100g de sucre en poudre, 200g de farine, 100g de beurre fondu, 1 noix de beurre, ½ sachet de levure chimique.


1. Epluchez la courge musquée, retirez les graines et les filaments intérieurs, puis coupez la chair en petits dés. Faites fondre une noix de beurre dans une sauteuse, ajoutez le potiron, mouillez d'eau à mi-hauteur et laissez cuire 30 minutes à feu moyen en remuant régulièrement. Quand il est cuit bien égouttez-le, mixez-le en purée et laissez refroidir.

2. Dans un saladier, blanchissez les œufs et le sucre. Incorporez la purée de courge, la levure et la farine tamisée. Ajoutez le beurre fondu et mélangez délicatement avec une cuillère en bois, puis laissez reposer 1 heure à température ambiante (ou 15mn au réfrigérateur).


3. Préchauffez le four à 250°. Beurrez largement les alvéoles à madeleines (sauf si moule en silicone). Versez-y la pâte au 2/3 et enfournez en baissant le feu à 200°.


4. Faites cuire 15mn environ (les madeleines doivent être gonflées et bien dorées). Retirez-les du four et démoulez-les pour les laisser refroidir. Renouvelez l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.

Le premier novembre: la fête des morts

C'est le week-end de la Toussaint et donc je voulais vous faire partager la tradition française.

Voici l'origine de la fête:

La fête du premier novembre a une origine très lointaine puisqu'en fait elle nous provient en ligne directe des Celtes. En effet, ceux-ci divisaient l'année en deux saisons, l'hiver et l'été. Le premier novembre était une date très importante puisqu'ils fêtaient le début de l'année. C'est la fête de Samain (Samain ou Samhuin signifie en irlandais "affaiblissement" ou "fin de l'été"). C'était donc une fête de passage, la fin de l'été marque le début de l'hiver, le départ d'une nouvelle gestation. Samain était le nouvel an celtique, le début de toutes choses, et sur le plan mythologique le moment où s'étaient produits les grands événements cosmiques, le moment où avait lieu le meurtre rituel et symbolique du roi et son remplacement.

Cette fête de Samain donnait lieu à des rassemblements, des jeux, des joutes, des cérémonies liturgiques très importantes et des festins où l'ivresse était de rigueur.
Samain était aussi la fête des morts, ou plus exactement de la communication entre les vivants et les morts. Ainsi cette nuit, les tombes sont ouvertes et le monde visible et invisible communiquent : les habitants de l'Autre monde peuvent faire irruption sur la surface de la terre, et les humains peuvent s'engager dans le domaine des dieux, des héros et des défunts. Cette conception des relations entre morts et vivants a perduré très longtemps. Ainsi, dans les pays anglo-saxons, la fête de la Toussaint est accompagnée de la célèbre manifestation folklorique Halloween, où les morts, symbolisés notamment par la fameuse citrouille évidée dans laquelle on a placé une chandelle, viennent taquiner les vivants.

Il y a beaucoup de monde qui va au cimetière:


Avant l'affluence de la Toussaint, le personnel des cimetières prépare les lieux. A Sète, le gardien fait aussi guide touristique.


La baisse de la fréquentation des cimetières ces dernières années a provoqué une chute du marché des fleurs destinées aux morts : -10 % entre 2011 et 2012 selon FranceAgriMer, l'établissement national des produits d'agriculture et de la mer. Comment expliquer cette baisse ?
D'une part, les déménagements éloignent les familles de leurs défunts proches et les tombes se retrouvent quasiment abandonnées puisque rien n'oblige une personne à fleurir une tombe.
D'autre part, la crémation est en forte hausse, explique François Michaud Nérard, directeur des services funéraires de Paris : "la crémation en France est passée de 1% à plus de 30%" des obsèques en une génération". Un volume pourtant faible comparé à d'autres pays européens comme le Danemark où, selon le Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie), il frôle les 75%. Un chiffre peu élevé donc, mais qui pourrait peser sur le marché de l'horticulture car la crémation ne nécessite pas de tombes et a fortiori pas de fleurs.

lundi 28 octobre 2013

Vent de colère sur la Bretagne


La météo nous annonce une tempête sur la Bretagne mais ce n'est pas que de la météo dont on parle.

Deux jours après les violents affrontements contre l'écotaxe en Bretagne, la fièvre ne semble pas retomber. Une manifestation est programmée samedi prochain à Quimper.




La Bretagne, et plus précisément le Finistère, font de cette lutte un mouvement de révolte dirigé contre l'Etat jugé centralisateur dans un contexte de crise économique. Reportage sur ce qui alimente la colère bretonne.

Pour les Bretons, ce mouvement contre l'écotaxe est unique. D'après les témoins, il a rassemblé les patrons et les employés, les agriculteurs, les transporteurs mais aussi des employés, des commerçants et des industriels.

Ces Bretons ont été soudés par l'impact de la crise qui secoue la région depuis un an maintenant. Apres l'annonce de la faillite du volailler Doux en juin 2012, les plans sociaux et les annonces de fermetures se sont accumulés.

Une partie de l'industrie agroalimentaire en Bretagne donne des signes inquiétants de faiblesse et l'Etat alourdit la barque estime le maire de Carhaix, touché par la fermeture des abatoires GAD et par un plan social annoncé chez le géant du saumon Marine Harvest.



Samedi dernier, les manifestants ont donc mis des bonnets rouges sur leurs têtes pour inscrire leur mouvement dans la grande tradition de révolte bretonne. Ce bonnet fait référence au  soulèvement sanglant des paysans en 1675 contre une taxe imposée par l'ancien régime. 



L'émission "zoom" de France Info tente de donner des explications sur cette colère:


On change d'heure, mais pourquoi?


La France va passer à l'heure d'hiver ce week-end.
Un changement pratiqué depuis 1975, qui permet de réduire la consommation d'énergie du pays.
La nuit de samedi à dimanche sera plus longue d'une heure, puisque la France va passer à "l'heure d'hiver". Concrètement, à 3 heures du matin il faudra faire reculer les cadrans de 60 minutes : il sera en réalité 2 heures.

Cette pratique, vieille de plus de 40 ans en France, permet d'économiser 440 GW/heure sur l’année d'après le dernier rapport de l'Ademe (Agence de environnement et de maîtrise de l'énergie). Pour lus de détails, c'est ici.

Le changement d'heure a été instaurée en 1975 pour la première fois en France. Cette mesure a été adoptée suite au choc pétrolier de 1973/74, et visait à réaliser des économies d’énergie.

A l'époque, la France était largement dépendante de l'étranger pour sa consommation énergétique, notamment des importations de carburants pour les centrales à fioul.

Le but est de faire correspondre le plus possible les heures d'activité avec l'ensoleillement naturel, afin de limiter au maximum l'utilisation de l'éclairage artificiel. Por plus d'informations, visitez le site de RTL.

Le changement d'heure affecte-t-il notre santé?



Dans la nuit de samedi à dimanche, il faudra reculer sa montre d’une heure. Si cela nous permet de gagner un peu de temps de sommeil, les artisans spécialistes des pendules et des horloges doivent jouer de dextérité. En particulier sur celles qui ont plusieurs centaines d’années.


Attention le changement d'heure est dansgereux pour les piétons, on regarde pourquoi.

lundi 21 octobre 2013

Festival du polar


Getafe negro, festival de la novela policiaca de Madrid.
 


Lunes, 21 de octubre 20:00h

CICLO DE CINE NEGRO FRANCÉS
Le petit lieutenant de Xavier Beauvois
Teatro-Auditorio Federico García Lorca
Entrada libre V.O. / subtítulos: francés

Recién salido de la Academia de Policía, Antoine llega a París para integrarse en la 2ª División de Policía Judicial. Caroline Vaudieu, de vuelta al servicio después de haber salido de su alcoholismo, escoge al joven teniente para formar parte de su equipo en la "Criminal". Antoine aprende con entusiasmo el oficio codo con codo con ellos. Vaudieu se encariña rápidamente del joven, que tiene entonces la edad del hijo que perdió...

Miércoles, 23 de octubre 20.00h

CICLO DE CINE NEGRO FRANCÉS
Mon petit doigt m´a dit de Pascal Thomas
Teatro-Auditorio Federico García Lorca
Entrada libre V.O. / subtítulos: francés
Una anciana que desaparece. Un pueblecito que, pese a sus cotilleos, guarda un secreto olvidado: una casa dividida a lo largo, unas tumbas a las que es mejor no asomarse, una muñeca que resurge del pasado, un notario aterrador que lleva la máscara de la muerte…. Prudence y Bélisaire Beresford, que tienen la paciencia de Hércules Poirot y el humor de Agatha Christie, andarán mucho camino hasta descubrir una verdad que les dejará estupefactos. Mon petit doigt m'a dit (Mi dedo meñique me ha dicho) es la última de las cuatro aventuras de una pareja de personajes creados por Agatha Christie.

Jueves, 24 de octubre 20.00h

CICLO DE CINE NEGRO FRANCÉS
L´Heure zéro de Pascal Thomas
Teatro-Auditorio Federico García Lorca
Entrada libre V.O. / subtítulos: francés

Cómo diablos se le ocurre a Guillaume Neuville reunir al final de las vacaciones de verano en casa de su anciana y rica tía Camilla Tressilian a su ex-mujer Aude junto con la nueva señora oficial, la explosiva Caroline, para que se hagan amigas... Menuda inconsciencia, por no decir otra cosa. Las dos mujeres, que nada tienen en común, todavía no han llegado a las manos, por el momento se contienen pero la cosa no quedará así. Dos señoras de Neuville bajo un mismo techo es demasiado, sobra una.

lundi 14 octobre 2013

Hommage à Edith Piaf

Voici des épisodes d'hommage à Edith Piaf de la part de TF1:

Épisode 1:


Épisode 2:


Episode 3: ceux qui ont chanté Piaf:


Épisode 4:
Un musée de Piaf:


Épisode 5: Souvenir de New-York




Le festival de musique française de La Rochelle va s'exporter dans la "Grosse Pomme" pour trois soirs, en septembre. Une quinzaine d'artistes, dont Patricia Kaas, Julien Clerc et Beth Ditto du groupe Gossip, ont déjà répondu présents, ont annoncé les organisateurs lundi. From La Rochelle to New York .

Vingt-huit ans après sa création, le festival de musique des Francofolies va s'installer outre-Atlantique le temps d'une soirée. Une soirée présidée par Charles Aznavour à l'affiche exceptionnelle consacrée à Edith Piaf à l'occasion du 50e anniversaire de sa mort.
Une quinzaine d'artistes ont déjà répondu présents, ont indiqué lundi les organisateurs. Y sont attendus Patricia Kaas, Jean-Louis Aubert, Zaz, Julien Clerc, Coeur de Pirate, Olivia Ruiz, Marianne Faithfull, Madeleine Peyroux, Duffy, Angelique Kidjo, Alex Hepburn, Beth Ditto, Charles Dumont, Camélia Jordana et Nolwenn Leroy. D'autres artistes devraient encore être annoncés.

Le spectacle du 19 septembre sera suivi de deux soirées privées les 20 et 21 septembre au Standard, dans l'East village."Avec ces Francofolies New York, nous voulons remettre la musique francophone sur la carte des Etats-Unis", a expliqué Gérard Pont, le patron des Francofolies. "L'idée d'exporter les Francos à New York, c'est de la mégalomanie, le goût du risque, un défi. C'est aussi l'idée double de faire valoir notre patrimoine et nos jeunes talents aux Américains", avait-il déjà expliqué en décembre dernier à l'AFP, en évoquant ce qui n'était alors qu'un projet.

Fort de son succès, le festival s'est déjà exporté à Montréal en 1989 (Francofolies de Montréal) et en Belgique en 1994 (Francofolies de Spa). Deux versions sud-américaines ont également été montées en 1995 à Buenos-Aires et Santiago du Chili, suivies par d'autres en Suisse et à Berlin.

L’émission "Reportages" propose ce samedi un documentaire inédit sur Edith Piaf, cinquante ans après sa disparition. Des images dévoilées pour la première fois qui montrent la chanteuse rieuse, blagueuse et amoureuse de la vie.