Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































lundi 30 septembre 2013

Conférence à l'Institut Français

Jeudi 3 octobre 2013 - 19:00h

CONFÉRENCE : Les nouveaux visages de la famille
Théâtre de l'Institut français. Entrée libre.
Traduction simultanée.

“Les nouveaux visages de la famille”
Depuis plusieurs décennies déjà, l’image de la famille traditionnelle avec un papa et une maman a laissé place à une variété bien plus riche de combinaisons. Les familles recomposées, les familles monoparentales et les familles de couples de même sexe viennent témoigner de notre société en perpétuelle évolution et dans laquelle les mœurs et les mentalités sont loin d’être figées.
De plus, si la gestation pour autrui et la procréation médicale assistée sont une réalité scientifique et sociale, les débats sont vifs au niveau national et international pour leur reconnaissance législative. Nos intervenants viendront débattre autour des nouveaux visages de la famille en France et en Espagne.

Nous feront l’honneur d’être présents : Erwann Binet, député PS de l’Isère et rapporteur de la loi sur «le mariage pour tous», Anne-Marie Leroyer, Professeur de droit à l‘Université Paris I et qui a participé à l’élaboration de la loi avec la ministre de la Justice française, Carmen Mónton, députée du PSOE et qui fut rapporteure de la loi pour l’Espagne en 2005, et enfin, Carlos Martínez Aguirre, Professeur de droit civil et spécialiste de la famille, à l’Université de Saragosse.
Moderateur : Mathieu de Taillac, journaliste et correspondant du journal français “Le Figaro” en Espagne.

Présentations de livres à l'Institut Français

Mardi 1er octobre 2013. 20:00h

"Le sermon sur la chute de Rome" de Jérôme Ferrari .
Espace Proper Mérimée (Médiathèque) de l'Institut français.
En présence de l'auteur.



Dans un village corse perché loin de la côte, le bar local est en train de connaître une mutation profonde sous l’impulsion de ses nouveaux gérants. À la surprise générale, ces deux enfants du pays ont tourné le dos à de prometteuses études de philosophie sur le continent pour, fidèles aux enseignements de Leibniz, transformer un modeste débit de boissons en “meilleur des mondes possibles”.
Mais c’est bientôt l’enfer en personne qui s’invite au comptoir, réactivant des blessures très anciennes ou conviant à d’irréversibles profanations des êtres assujettis à des rêves indigents de bonheur, et victimes, à leur insu, de la tragique propension de l’âme humaine à se corrompre.
Entrant, par-delà les siècles, en résonance avec le sermon par lequel saint Augustin tenta, à Hippone, de consoler ses fidèles de la fragilité des royaumes terrestres, Jérôme Ferrari jette, au fil d’une écriture somptueuse d’exigence, une lumière impitoyable sur la malédiction qui condamne les hommes à voir s’effondrer les mondes qu’ils édifient et à accomplir, ici-bas, leur part d’échec en refondant sans trêve, sur le sang ou les larmes, leurs impossibles mythologies.

Voici une petit critique du livbre: on regarde.



Jeudi 3 octubre 20h30

Présentation du Barbier de Kyrénia.



Projection à l'Institut français

Mercredi 2 octobre 2013 2013 - 20:00h
Théâtre de l'Institut français de Madrid



NO ES UNA CRISIS
Un web-documentaire de Fabien Benoit & Julien Malassigné
NO ES UNA CRISIS est une plongée dans une capitale européenne en crise et en résistance, Madrid, où l’internaute explore le double laboratoire qu'est aujourd'hui devenue l'Espagne : laboratoire d'un approfondissement du libéralisme économique – et de sa thérapie de choc de la rigueur – mais aussi laboratoire de nouvelles pratiques sociales, économiques et politiques portées par les citoyens.


Webdoc : ¡No es una crisis! Madrid, la rigueur... par courrierinternational

mercredi 25 septembre 2013

Hommage à Edith Piaf

A l’occasion des 50 ans de la disparition d’Edith Piaf, de nombreux événements sont organisés afin de rendre hommage à la Môme.

De son vrai nom Edith Giovanna Gassion, Edith Piaf fut l’une des plus grandes icônes de la chanson française. Sa voix, ses talents de compositeur, son répertoire poignant, sa présence sur scène et sa vie aux multiples rebondissements la rendirent célèbre et populaire aux quatre coins de la planète.

Encore aujourd’hui La Vie en rose, L’Hymne à l’amour, Mon légionnaire, Non je ne regrette rien et bien d’autres chansons sont ancrées dans la mémoire collective et font partie du patrimoine culturel français.

Le 10 octobre 2013, ce sera le 50e anniversaire de la mort d’Edith Piaf. A cette occasion plusieurs événements seront organisés en France. Après avoir été reprise par Iggy Pop, la Môme fait l’objet d’un album-hommage enregistré par Patricia Kaas. Le spectacle Une vie en rose et noir est également à l’affiche du Théâtre Daunou depuis 13 septembre 2012. A partir du 24 septembre, la comédie musicale Les Amants d’un jour sera présentée à Bobino.


lundi 23 septembre 2013

Roland Garros

Vous connaissez tous ce rendez-vous incontournable du tennis mais qui est-il?

C'est lui qui va effectuer la première traversée aérienne de la méditerranée.

C’était le 23 septembre 1913. Parti de l’aéroport de Fréjus à 5h47, Roland Garros va traverser la Méditerranée par les airs, sans escale, et atterrir à Bizerte, en Tunisie, à 13h45. La distance parcourue par l’aviateur était de plus de 800km.



Il fut aussi l'un des pilotes de la première opération aérienne militaire de l'histoire au-dessus du sol mexicain en 1911, le triple recordman du monde d'altitude en 1911, le premier à relier deux continents (Afrique et Europe) en 1912, l'initiateur de la Força Aérea Brasileira en 1912 et l'inventeur avec Raymond Saulnier de l'avion de chasse (le MS L) en 1915."

L'aviateur jouit d'un autre honneur mondial. Son ami Emile Lesieur, président du Stade Français donna son nom au stade construit pour la Coupe Davis en 1928, puis au tournoi de tennis des Internationaux de France.

Roland Garros meurt par ailleurs d'une belle mort pour un pilote, dans un combat aérien en octobre 1918.


En vol avec Roland Garros por mativi

mercredi 18 septembre 2013

Ciné à l'institut français: Septembre

Le programme c'est ici.

Lundi 23 septembre:

Joueuse





Dans un petit village de Corse, la vie d'Hélène, effacée et discrète, est faite de jours qui s'enchaînent et se ressemblent... Elle travaille comme femme de chambre dans un hôtel et semble apparemment heureuse avec son mari, Ange, et sa fille de quinze ans, Lisa. Sa vie modeste et monotone paraît toute tracée... Tout bascule le jour où, faisant le ménage d'une des chambres de l'hôtel, elle surprend, fascinée, un jeune couple d'américains très séduisants qui joue aux échecs sur une des terrasses. Tout d'abord intriguée, puis finalement passionnée par ce jeu, Hélène mettra tout en oeuvre, avec obstination, pour maîtriser les règles des échecs jusqu'à l'excellence. Elle pourra compter sur l'aide de Monsieur Kröger, un mystérieux habitant du village, pour arriver à ses fins. Mais cette métamorphose positive vers une nouvelle liberté pour Hélène, ne se fera pas sans modifier profondément, ses relations avec sa famille, ses amis et les habitants de village.


Vendredi 27 septiembre:

Désengagement




Avignon, été 2005. Ana retrouve Uli, son demi-frère israélien, à l'occasion de la mort de leur père. Elle décide de retourner en Israël à la recherche de sa fille qu'elle a abandonnée à la naissance, 20 ans plus tôt. A leur arrivée, Ana et Uli sont pris dans la tourmente du retrait des colons de Gaza.

Lundi 30 septembre

Sans toit ni loi



Une jeune fille errante est trouvée morte de froid : c'est un fait d'hiver. Etait-ce une mort naturelle ? C'est une question de gendarme ou de sociologue. Que pouvait-on savoir d'elle et comment ont réagi ceux qui ont croisé sa route ? C'est le sujet du film. Peut-on faire le portrait d'une fille difficile à saisir et dont toute l'attitude est refus. La caméra s'attache à Mona, racontant les deux derniers mois de son errance. Elle traîne. Installe sa tente près d'un garage ou d'un cimetière. Elle marche, surtout jusqu'au bout de ses forces.

mardi 17 septembre 2013

La fête de la gastronomie: du 20 au 23 septembre

Suite à l’inscription du repas gastronomique français au patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2010, la France fête la gastronomie tous les ans depuis 2011.




C'est un evènement national et festif, illustrant la richesse et la diversité de la gastronomie française, la Fête de la Gastronomie, à l’instar de la Fête de la Musique, propose une succession d'événements, dans toute la France, pour fêter la cuisine, ses produits et les arts de la table.

« Elle a pour vocation de réunir, d‘initier et de donner envie de cuisiner dans un esprit de convivialité, de partage et de générosité » a indiqué le Ministère du Tourisme. A cette occasion, des chefs descendent dans la rue pour cuisiner, des menus « spécial Fête de la Gastronomie » sont servis...

Le public peut ainsi découvrir d’autres façons de cuisiner et partager de nouvelles recettes ! Chaque année, cette fête s’organise autour d’une thématique spécifique et fédératrice. Avec des valeurs de générosité et de convivialité, la Fête de la Gastronomie participe au partage et à la promotion de la gastronomie dans toute sa diversité grâce à l’organisation de milliers d’événements à travers la France.

Rendez-vous dans toutes les régions de France ainsi que les territoires d'Outre-mer pour un week-end gourmand !



Dans les coulisses des cuisines de chefs:

lundi 16 septembre 2013

Les journées du patrimoines: 14 et 15 septembre 2013


Tout d'abord retrouvez le site officiel, c'est ici.

Venez découvrir une carte de France avec les lieux à visiter: On y va.


Les Journées du Patrimoine 2013 commémorent deux anniversaires.

D'une part, le centenaire de la loi du 31 décembre 1913, texte fondateur pour la protection des monuments historiques en France.

D'autre part, la trentième édition des Journées européennes du patrimoine. Le thème "1913-2013: 100 ans de protection" est un bon moyen pour rendre hommage aux métiers cachés liés à la protection du patrimoine: les restaurateurs, les artisans ou encore les laboratoires spécialisés.

Un savoir-faire à découvrir à travers des expositions, des ateliers et des conférences partout en France. Le visiteur est invité dans des lieux habituellement fermés au public ou des endroits mythiques qu'on aime revisiter.

Cela fait 30 ans que Jack Lang avait lancé cette opération "portes ouvertes" dans les bâtiments publics et les palais nationaux. Aujourd'hui des dizaines de milliers de lieux sont restés ouverts pour accueillir un public, toujours aussi curieux.


A l'occasion des journées du patrimoine des lieux privés ont été ouverts au public. A l'image de ces propriétaires qui ont dévoilé leur château ce week-end.


Terminons par une visite insolite: Dans le cadre des journées du patrimoine, le viaduc de Millau ouvre ses 'piles' (ses piliers, ndlr) au public. Le plus grand pont du monde impressionne par sa prouesse technique et architecturale. Les 243 mètres de béton de la pile principale laisse les visiteurs ébahis.

mardi 10 septembre 2013

Journée de prévention du suicide

Selon une étude, 30% des actifs ont déjà pensé à mettre fin à leurs jours dont 3% qui y ont même pensé "souvent".



Pour les deux tiers des sondés, le monde de l'entreprise n'a pas de réponse adaptée à ces situations. Avec 14,7 cas pour 100 000 habitants, la France connaît un taux de suicide largement supérieur à la moyenne européenne. C'est un chiffre qui a de quoi surprendre et inquiéter.

Près d'un actif sur trois a déjà pensé au suicide, révèle une étude du cabinet de prévention des risques professionnels Technologia, publiée à la veille de la journée mondiale de prévention du suicide, mardi.
Selon l'enquête, 27% des actifs ont déjà pensé au suicide et 3% y ont même pensé "souvent". Ils sont également 12% à avoir été confrontés au suicide au cours des 12 derniers mois, via un membre de leur famille (27%), un ami (32%), un collègue (37%) un voisin (8%) ou autre (6%).

Pour 69% des sondés, ce taux de suicide est imputable à la crise que traverse le pays. Ils sont très largement majoritaires (87%) à estimer que les pouvoirs publics n'ont pas pris la mesure de la situation en France.
Mais dans le même temps, moins d'un tiers des actifs (28%) a conscience que le taux de suicide en France est au-dessus de la moyenne. Du côté des entreprises, 15% des actifs rapportent que la leur "été confrontée à une crise suicidaire" au cours des cinq dernières années.
Ils jugent la réponse de l'employeur inadaptée dans 63% des cas (30% "pas du tout adaptée", et 33% "plutôt pas adaptée") et estiment que de tels évènements ont des répercussions négatives dans l'entreprise dans 40% des cas. L'enquête a été réalisée sur internet du 30 juillet au 20 août, auprès d'un échantillon de 1 000 personnes représentatives de la population active, selon la méthode des quotas.

Les suicides chez France Télécom ont beaucoup marqué les esprits.



C'est un fléau qui fait chaque année en France trois fois plus de morts que les accidents de la route. Plus de 200.000 personnes tentent chaque année de mettre fin à leur jour. Le gouvernement a annoncé aujourd'hui la création d'un Observatoire du suicide, une initiative réclamée depuis des années par des spécialistes et applaudie par les associations, alors que la France a l'un des taux les plus élevés de suicide d'Europe. Cette instance va notamment s'attacher à suivre les personnes agées. Plus fragiles, elles sont de plus en plus nombreuses à passer à l'acte. Découvrez ce reportage avant le 20h.

Comparons avec le reste de l'Europe:

 
 

mardi 3 septembre 2013

Le numérique à l'école

Parlons des nouvelles méthodes d'enseignement:

Vincent Peillon l'a dit et répété cette année, il faut faire rentrer l'école dans "l'ère numérique". Tablettes, exercices en ligne, films d'animation, web documentaire sur l'apprentissage de la lecture à destination des parents et des enseignants...
Vingt collèges (sur les 7046 que compte la France) vont tester dès la rentrée 2013 l'intégration du numérique à l'école. Dans ces établissements, plusieurs milliers d'élèves seront amenés à travailler sur tablettes face à des tableaux blancs interactifs, connectés au très haut débit. L'objectif ? "Renforcer le plaisir d'apprendre et d'aller à l'école, permettre d'apprendre plus efficacement grâce au numérique", a expliqué le ministère de l'Education nationale dans un communiqué publié courant juin.

En septembre 2013, "tous les collèges connectés auront recours aux manuels scolaires sous forme numérique et à un même corpus de ressources pédagogiques numériques", explique-on au ministère, contacté par MYTF1News. De plus, "les élèves seront équipés d'ordinateurs portables ou de tablettes".
A raison d'une à deux heures par jour, enseignants et élèves devront travailler sur ces supports numériques. Autre nouveauté : des cours consacrés aux médias, à l'information et aux usages responsables d'Internet. Une fois rentrés à la maison, les élèves pourront accéder à des cours en ligne postés par leur professeur. Côté enseignants, le ministère affirme qu'ils "auront un accès privilégié à la formation". Ensuite, ce sera au rectorat de chaque académie que reviendra la décision de former ses professeurs. Ces derniers devraient aussi avoir accès à une plus grande diversité de ressources pédagogiques en ligne.



Au-delà de ces 20 collèges pilotes qui feront l'objet d'une évaluation, d'autres services en ligne vont être mis en place pour l'ensemble des cursus. Au primaire, les instituteurs auront accès à des exercices et vidéos en ligne pour enrichir leurs cours d'anglais, et pourront également diffuser dans leurs classes des films d'animations pour enseigner "les notions fondamentales" de français et de mathématiques.

Et à la maison?
Quels conseils donner aux parents en matière de numérique quand on sait qu'Internet est l'un des premiers outils d'aide au travail à la maison pour les enfants de 11 à 17 ans?

Ils sont 98% à utiliser Internet pour chercher des informations. Mais Internet, ça ne s'arrête pas à la recherche d'infos. Facebook, Twitter, Skype, Instagram... ces outils se sont imposé dans le quotidien des plus jeunes. Beaucoup de parents se sentent de leur côté largués voire inquiets. En France, 60% des parents se déclarent par exemple très préoccupés par l'usage que font leurs enfants de leur mobile. Des jeunes équipés de plus en plus tôt, 40% des moins de 14 ans ont déjà un téléphone connecté à Internet en permanence.

C'est la rentrée!

Quelque 12,2 millions d'élèves font leur rentrée scolaire ce mardi. Voici les gros changements de cette rentrée 2013.



22% des écoliers du public adopteront les nouveaux rythmes scolaires: semaine de 4,5 jours, journées réduites en moyenne de 45 minutes, 3 heures par semaine d'activités péri-éducatives à la charge des communes. L'objectif est de faire cours aux heures où les enfants sont plus réceptifs, pour améliorer leurs résultats.
Dans 72% des écoles, les horaires seront identiques sur quatre jours (à un quart d'heure près), dans 23% des cas il y aura un ou deux après-midis plus courts que les autres et dans 5% une autre organisation (dont 1% avec le samedi matin au lieu du mercredi). Les autres écoliers changeront de rythmes à la rentrée 2014. La réforme est facultative pour le privé.


Avant le décret du 24 janvier 2013 sur l'organisation du temps scolaire, la France était le pays de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) dont les élèves du primaire passaient le moins de temps sur les bancs de l'école. Ils travaillaient en effet 144 jours/an, contre 187 en moyenne pour le reste des pays membres comme l'expliquait cette vidéo du gouvernement chargée de promouvoir la réforme.

Paradoxalement, les écoliers français étaient également ceux qui passaient le plus de temps à l'école (864 heures par an, contre 774 à 821 en moyenne selon l'âge des écoliers). De quatre jours par semaine (avec le mercredi non travaillé), la réforme va rajouter une demi-journée d'enseignements. Dans la majorité des cas, ce sera le mercredi matin, mais certains établissements peuvent faire le choix du samedi matin s'ils le souhaitent.


La réforme des rythmes à l'école primaire...


Les changements évoqués précédemment ne s'appliqueront pas dans l'immédiat à l'ensemble des écoles primaires françaises. Pour cette rentrée 2013, elle ne concernera que 20 à 25% des élèves et 17% des communes.




Les Français et la rentrée:


Les grandes orientations de la rentrée:

lundi 2 septembre 2013

Festival de Deauville


La 39e édition du festival du film américain de Deauville a ouvert ses portes vendredi. L'événement principal était la présentation du nouveau film de Steven Soderbergh : "Ma vie avec Liberace" où Michael Douglas amène un personnage plein de force.

Depuis quelques années, le festival du film américain de Deauville a connu une période creuse marquée par une désaffection des stars américaines et une concurrence forte face à Venise et surtout Toronto qui s'est imposé comme l'un des rendez-vous incontournables de la rentrée. Deauville semble repartir à la conquête de sa renommée et surtout des personnalités.

La 39e édition, qui s'ouvre ce soir, en est le parfait exemple. John Travolta, Cate Blanchett, Nicolas Cage, Michael Douglas ou encore Steven Soderbergh seront sur les planches de la station balnéaire normande qui s'apprête à vivre huit jours entièreùment consacrés au cinéma avec pas moins de 70 projections. Le festival s'ouvrira avec la projection vendredi de "Ma vie avec Liberace", un film hors compétition de Steven Soderbergh, reparti bredouille de Cannes en mai et qui sort le 18 septembre en France. Michael Douglas, qui y joue le rôle du pianiste virtuose et roi du kitsch, sera présent, ainsi que le réalisateur de "Sexe, mensonges et vidéo", qui donnera également une "leçon de cinéma" samedi, assurent les organisateurs.

Vincent Lindon, président du jury Le Grand prix du jury, présidé par Vincent Lindon, avec notamment à ses côtés la chanteuse Lou Doillon et l'écrivain Jean Echenoz, sera remis le samedi 7 septembre en fin de journée. Parmi les 14 films en compétitions, dont trois sont des premières œuvres, figurent "Fruitvale Station" de Ryan Coogler, qui était en compétition à Cannes après avoir déjà remporté notamment le Grand prix du jury au festival de Sundance 2013, "All is lost", deuxième film de J. C. Chandor avec Robert Redford et que l'acteur avait présenté hors compétition en mai à Cannes, ou "Shérif Jackson", deuxième film de Logan et Noah Miller avec Ed Harris. Concourent également à Deauville "Blue caprice" du Français et New-Yorkais d'adoption Alexandre Moors sur la genèse de la violence aux Etats-Unis, "Night Moves" de Kelly Reichardt, en compétition également à La Mostra de Venise qui s'est ouverte mercredi, ou "Short term 12" de Destin Cretton, trois fois primé à Locarno.

Connaissez-vous Lille?

Vous connaissez la Braderie?

Plus de deux millions de personnes sont attendues ce week-end dans la capitale des Flandres, où 10.000 exposants, particuliers, brocanteurs professionnels ou amateurs, et commerçants se partagent 100 kilomètres d'étals. Mais la braderie, c'est aussi un énorme business pour tous les commerçants, hôteliers et restaurateurs de la ville.



C'est un rendez-vous incontournable de la rentrée: la braderie de Lille. Plus de 2 millions de visiteurs sont attendus jusqu'à demain soir avec un objectif : trouver les objets les plus originaux, au meilleur prix.



Du MIN de Lille à la meilleure friterie de la région : double casquette pour des journées qui commencent très tôt avec cet auditeur que nous avons joint en direct, tôt ce matin.


Parlons de vin

Les vendanges 2013 s'annoncent difficiles après une année perturbée par les incidents climatiques des derniers mois. Certaines exploitations ont notamment vu leur production anéantie par la grêle.


Le millésime 2013 ne devrait pas être une grande année. Selon les estimations présentées par la filière viticole, la production sera bien en-dessous de la moyenne décennale. Les professionnels du secteur du vin estiment que la récolte devrait atteindre 43,5 millions d'hectolitre contre 45,4 millions habituellement. La qualité risque de ne pas être non plus au rendez-vous. Selon Jérôme Despey, président de la filière viticole de l'organisme public FranceAgrimer, cette médiocre performance est principalement due aux caprices de la météo de ces derniers mois.

Les températures ont ainsi été fraîches et les pluies excessives au printemps. La grêle a durement touchés les vignobles de Vouvray, en Touraine, dévastés aux deux tiers par les premiers déluges de grêle mi-juin, la Bourgogne a été frappée à son tour en juillet puis la Gironde, le Bordelais et notamment l'Entre-deux-Mers et les Côtes du Rhône début août. En Gironde, "15.000 hectares de récolte ont été perdus à 80%" a insisté le responsable qui attend les estimations des autres régions.


Les vendanges ont débuté avec du retard, notamment en Languedoc-Roussillon. Alors qu'habituellement, les premières grappes étaient coupées aux alentours du 15 août, la récolte vient à peine de commencer.

Dans le sud de la France, les viticulteurs ont hâtes de procéder aux vendanges. Ils redoutent notamment de nouveaux épisodes climatiques. Pour les exploitants touchés, la question de l'indemnisation se pose de manière très directe. La plupart n'est pas assurée alors que dans le même temps l'État s'est désengagé. "Nous avons aujourd'hui des centaines de domaines dont la survie est menacée", assure Jérôme Despey qui dénonce "une offre inadaptée et coûteuse" des assureurs pour les petits domaines.


Après les vendanges, parlons vin:

Les habitués des restaurants le savent, la bouteille du vin de la maison est composée de trois quarts. Mais si, trois fois un quart de vin (25cl, ce qu'on appelle un pichet), bref 3/4, ça fait 75 centilitres. En non pas 70cl, comme la plupart des bouteilles vendues dans le commerce. Pourquoi, dans notre pays si attaché au système métrique, avons-nous abandonné le litre comme unité de base pour le vin, tout en utilisant le mot "litron"?



De nombreuses explications ont été avancées : les bouteilles de verre devant être soufflées d'un coup, l'unité de mesure était la capacité pulmonaire du souffleur, ou encore, cela correspondrait à une consommation "normale" pour un repas pour une personne. On a dit aussi que c'était meilleur pour la conservation du vin. Encore une fois, cela ne tient pas, puisque les magnums sont censés être parfaits !

De nombreuses explications ont été avancées : les bouteilles de verre devant être soufflées d'un coup, l'unité de mesure était la capacité pulmonaire du souffleur, ou encore, cela correspondrait à une consommation "normale" pour un repas pour une personne. On a dit aussi que c'était meilleur pour la conservation du vin. Encore une fois, cela ne tient pas, puisque les magnums sont censés être parfaits !