Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































dimanche 15 juin 2014

La fête des pères



Et oui c'est aujourd'hui bonne fête à tous les papas:

Dimanche, ce sera la fête des pères. Trois semaines après les mamans, ce sera à leur tour d'être gâtés par les enfants. Mais comment leur faire vraiment plaisir ?

vendredi 13 juin 2014

Vendredi 13

Alors chance ou malheur?



Le 13 juin 2014 est une journée forcément spéciale pour les superstitieux. C’est le seul vendredi 13 de l'année. Il y a ceux qui veulent croire en leur chance et ceux qui évitent à tout prix le chat noir.



 
 

vendredi 6 juin 2014

70 ème anniversaire du débarquement





Voici un calendrier des célébrations.

Le site officiel des commémorations.


Voici un rappel historique du débarquement, c'est ici.



Du 5 juin au 21 août 2014, la Normandie célébrera avec faste et émotion, le 70e anniversaire du Débarquement et de la bataille de Normandie. Cet anniversaire sera un temps de recueillement et de communion nationale et internationale.

 La commémoration du Débarquement du 6 juin 1944 est traditionnellement un événement marquant pour le territoire bas-normand. Il l’est tout spécialement à l’occasion des anniversaires quinquennaux et décennaux dont la résonance internationale est particulièrement marquée.

Le débarquement du 6 juin est notamment un grand moment de la mémoire anglo-saxonne. C’est pourquoi le 70e anniversaire comportera aussi un message de remerciement et d’amitié indéfectible adressé par le peuple français aux Britanniques, aux Américains et aux Canadiens.

Il faut rendre aussi hommage aux Polonais, Néerlandais, Belges, Australiens, Grecs, Luxembourgeois, Norvégiens, Tchèques, Slovaques, Néo-Zélandais et Danois libérateurs de la France qui auront aussi une place de choix dans les commémorations et initiatives mémorielles.

Voici quelques reportages sur les célébrations:

A la veille de la cérémonie officielle du 70e anniversaire du Débarquement, le temps et l'ambiance sont au beau fixe en Normandie. Chacun se prépare à l'évènement.



"Cet événement a marqué profondément mon existence", raconte un témoin du D-Day le 6 juin 1944. "Je revois les soldats à pied, les soldats à bicyclette, encore mouillés car la mer était à côté, les petits chars très mobiles au milieu de la chaussée, c'était grandiose si l'on peut dire. Ils avaient des bonbons, des chocolats pour les enfants, des tas de gâteries dont nous étions privés".


Le président français François Hollande a lancé vendredi les cérémonies pour le 70e anniversaire du Débarquement allié en rendant hommage à Caen aux 20.000 victimes civiles de la Bataille de Normandie.


Le débarquement de Normandie le 6 juin 1944 est une page importante de notre histoire. Cette année, nous en commémorons les 70 ans. A Caen, d’anciens civils se rappellent de ce moment historique dont ils ont été les témoins. Ils racontent.


A l'occasion du 70e anniversaire du débarquement, revivez le premier Hangout organisé mercredi 3 juin par MYTF1News et l'Institut culturel de Google et présenté par Anne-Claire Coudray au Mémorial de Caen. Durant l'émission, des vétérans, des historiens et des lycéens évoquent cette douloureuse page de l'histoire.

 
 
 
 
 
Tout est parti du port flottant d'Arromanches:
 
 
Ce qu'il en reste aujourd'hui:
 
 
 
 

dimanche 1 juin 2014

Le continent de plastique: Qu'est-ce que c'est?

Voici une vidéo explicative:


Un "continent" de plastique por FranceInfo

Dans le Nord-est du pacifique, entre la Californie et Hawaï, les déchets produits par les activités humaines et déversés dans les océans sont acheminés par les courants marins vers un nouveau "continent" boulimique dont la taille atteint près de 3,5 millions de km² !

En 1997, le capitaine Charles Moore a été le premier à découvrir cette zone improbable de l'océan Pacifique où les déchets plastiques flottants s'accumulent. Ainsi, selon des observations effectuées depuis plus de 15 ans par l'Algalita Marine Research Foundation, sous l'effet des courants marins, les déchets provenant des littoraux et des navires, flottent pendant des années avant de se concentrer dans deux larges zones connues sous les noms de "Plaque de déchets du Pacifique est" (Eastern Pacific Garbage Patches) et "Plaque de déchets du Pacifique ouest" (Western Pacific Garbage Patches).
Pour en savoir plus.

 
 


En quoi des morceaux de plastiques si petits peuvent-ils être dangereux ?

Ces petites particules de plastique, quasiment invisibles, posent d’énormes problèmes. Elles sont en effet assez petites pour être confondues avec du plancton ou de petits animaux marins, en bas de la chaîne alimentaire. Certains poissons s’en nourrissent donc, et au final, le plastique peut atterrir dans nos assiettes.
De plus, les scientifiques et explorateurs qui se sont rendus dans les gyres océaniques ont tous fait le même constat. "Dès qu’on découvrait un déchet supérieur à 10 cm, il était colonisé de petites bêtes, de crabes, de crevettes, parfois des poissons cachés à l’intérieur." Ces refuges flottants peuvent considérablement modifier les écosystèmes marins, en transportant des animaux dans des zones où ils ne se rendent pas habituellement.



Voici le reportage mais c'est en anglais:



Un reportage en français:

Tragédie dans un musée juif à Bruxelles

Une semaine après la tuerie au Musée Juif, qui a fait quatre morts samedi dernier à Bruxelles, un suspect a été arrêté à Marseille. Il s'agit d'un Français originaire de Roubaix, qui aurait fait un séjour en Syrie auprès de djihadistes. Son arrestation provoque soulagement mais aussi inquiétude.

Un suspect a été arrêté vendredi dans l'enquête sur la tuerie du Musée Juif à Bruxelles, qui a fait quatre morts samedi dernier dans la capitale belge, dont une Française. Il s'agit d'un Français de 29 ans originaire de Roubaix, dans le Nord, sans adresse fixe. L'homme a été interpellé à la gare de Marseille Saint-Charles alors qu'il se trouvait dans un bus qui venait d'Amsterdam via Bruxelles.

Dans ses bagages, les douaniers ont trouvé une Kalachnikov et un revolver, des munitions, des armes du même type que celles utilisées lors de la tuerie. Les enquêteurs ont retrouvé des "indices graves et concordants".

C'est, à ce stade de l'enquête, ce qu'a affirmé ce dimanche, lors d'une conférence de presse, le procureur de la République de Paris François Molins. Ces indices semblent tous indiquer, du point de vue du procureur, que Mehdi Nemmouche, arrêté vendredi à la gare Saint-Charles de Marseille, est bien le tireur qui a abattu quatre personnes samedi 24 mai au Musée juif de Bruxelles.

Arrêté à la descente d'un car revenant de Belgique, le jeune homme de 29 ans, originaire de Roubaix, détenait un véritable arsenal dans son sac. Une kalachnikov, une arme de poing, des centaines de cartouches, un "drap" portant une inscription en arabe au nom du groupe djihadiste de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL)... Ainsi qu'un appareil photo et une caméra portative, "de type GoPro". C'est dans l'appareil photo qu'a d'ailleurs été retrouvé un film - un "fichier caché" -, montrant les armes censées avoir utilisées, et qui évoque l'attentat. La voix semble être celle de Mehdi Nemmouche, expliquant que la caméra n'aurait pas fonctionné pendant l'attaque menée à Bruxelles.

Voici des précisions de LCI:







Depuis la tuerie perpétrée par Mohamed Merah, d'autres jihadistes opérant sur le sol français ont été interpellés. Plus d'une centaine de ressortissants français sont revenus en France après avoir combattu en Syrie et 300 y seraient encore. Le ministre de l'Intérieur a lancé un plan pour lutter contre ces filières.


Un suspect a été arrêté à Marseille dans l'affaire de la tuerie au musée juif de Bruxelles. Mehdi Nemmouche est en garde à vue et a été fiché par la DGSI pour avoir combattu en Syrie en 2013. Le procureur de la République de Paris précise le profil de ce suspect.
 

L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant a estimé dimanche matin sur Europe 1, l'arrestation d'un Français dans le cadre de l'enquête sur la tuerie de Bruxelles montre "qu'il faut renforcer les mesures de prévention" et notamment "permettre au gouvernement d'expulser plus facilement les personnes qui représentent des menaces".