Maison Celte

Maison Celte
Kérhinet

BIENVENUE

L'objectif de ce blog est de vous donner un support supplémentaire aux cours et de vous permettre depuis chez vous de travailler, de consulter des pages et des vidéos utilisées en classe.



Bonne navigation!































jeudi 7 août 2014

Le virus Ebola

L’épidémie de fièvre hémorragique a fait plus de 932 morts en Afrique de l’Ouest et semble incontrôlable. Afin d’éviter une propagation du virus sur le sol français, plusieurs mesures ont été prises par les compagnies.

Le dispositif sanitaire s’effectue entièrement à l’embarquement. Les passagers reçoivent, avant de prendre l’avion, des kits de protection avec des lotions pour se nettoyer les mains. Un long questionnaire est également distribué. Les voyageurs doivent notamment indiquer s’ils ont été en contact avec des personnes fiévreuses. Puis, à l’aide d’un pistolet thermique on prend leur température. La consigne est claire, si un passager a de la fièvre, il n’embarque pas.




La réaction de la Ministre de la santé:


Un homme, potentiellement infecté par le virus Ebola en Afrique et rentré aux Etats-Unis, est traité dans une unité spéciale depuis lundi. Une missionnaire américaine, également infectée en Afrique par le virus, est arrivée ce mardi à Atlanta pour être traitée dans un hôpital spécialement équipé.



Après les États-Unis, un missionnaire espagnol a été contaminé par le virus Ebola au Liberia. Il a été rapatrié à Madrid ce jeudi matin. Selon un dernier bilan, 1700 cas ont été recensés en Afrique de l'Ouest.


Un missionnaire espagnol contaminé par le virus Ebola est arrivé jeudi matin à Madrid. Une ambulance est directement venue le chercher. Selon l'OMS, la maladie a fait plus de 900 morts en Afrique.

Représailles russes aux produits européens

C'est la riposte russe aux sanctions européennes, "l'interdiction totale" de la plupart de produits alimentaires en provenance d'Europe et des États-Unis. Une mesure applicable dès ce jeudi. L'UE est prête à riposter.
Sur la liste publiée - en russe - sur le site du gouvernement russe, le boeuf côtoie le porc, la volaille, le poisson, le saucisson, le fromage, le lait, les légumes et les fruits. Et une bonne partie du monde est concernée : les États-Unis,  l'Union européenne, l'Australie, le Canada et  la Norvège.



En 2013, l'Europe a exporté pour presque 12 milliards d'euros de produits agricoles vers la Russie.





Mais en sanctionnant ainsi les entreprises et producteurs occidentaux, Moscou sait qu'il va aussi compliquer la vie des consommateurs russes. D'où la mise en place d'un dispositif parallèle pour tenter d'empêcher la hausse des prix des produits agricoles et alimentaires produits en Russie.
Le président de la FNSEA, principal syndicat agricole, Xavier Beulin, s'est dit inquiet.
Il a écrit à François Hollande pour lui demander une réunion d'urgence sur le sujet. "Nous exportons chaque année à peu près un milliard d'euros", et selon lui, la longue liste publiée par Moscou pourrait concerner "plusieurs centaines de millions d'euros". Plus grave, Vladimir Poutine a ciblé des produits difficiles à conserver, comme les fruits, qui seront redistribués sur le marché européen. Cela va donc affecter les prix.





Après la décision russe d'interdire les importations de produits européens, la France peut craindre des répercussions économiques. 10% des exportations agricoles et agroalimentaires de l'UE "vont se rabattre sur les pays européens".


Moscou a confirmé jeudi le bannissement de la plupart des produits alimentaires européens et américains importés dans le pays. Suite à cette annonce, l'Union européenne se réserve "le droit de prendre des mesures" contre Moscou.

Vol de cocaïne au 36 quai des Orfèvres

Le mystère perdure autour de la disparition de plus de 50 kilos de cocaïne au 36 quai des Orfèvres, siège mythique de la police judiciaire parisienne.



Lorsque de la drogue est saisie lors d'une opération elle est placée sous scellée et est entreposée au "36", au sein même de la brigade des stupéfiants, dans une toute petite pièce sécurisée. La porte d'entrée étant blindée, seuls quelques policiers ont la clé : le directeur de la PJ parisienne, son adjoint, le patron de la brigade des stups, et quelques enquêteurs.

La drogue n'a pas vocation à rester stockée ad vitam aeternam. Les saisies de stups sont systématiquement détruites. Cependant, au début, pour les besoins de l’enquête, la drogue est placée sous scellée et stockée. Des analyses scientifiques et des prélèvements sont généralement effectués. Il revient ensuite à la justice, au procureur ou au juge d'ordonner la destruction de ces scellés.

Le suspect a l'attitude d'un homme désabusé raconte une  source proche de l'enquête, un homme qui ne se fait guère d'illusion sur l'issue de sa garde à vue. Devant ses collègues de l'IGPN, le jeune brigadier n'a pas craqué. Et surtout il ne s'est pas montré très bavard.

 Le vol de cocaïne ? Il le nie en bloc. Les 20.000 euros qu'il avait sur lui au moment de son interpellation ? De l'argent gagné légalement en jouant à des jeux en ligne. Le suspect affirme aussi que ce n'est pas lui que l'on voit sur les enregistrements vidéo du 36 quai des Orfèvres, ce n'est pas lui qui sort des locaux la PJ, casquette vissée sur la tête, avec dans les bras deux sacs remplis à ras bord.
Faute d'aveux, les enquêteurs de l'IGPN ont multiplié les axes d'enquête.

Des dizaines de témoins ont été entendus, les téléphones et ordinateurs du suspects ont été exploités, ses comptes bancaires épluchés. Des éléments intéressants auraient été découverts. Mais rien ne permettant de remettre la main sur les 52 kilos de cocaïne.
A la mi-journée, soit le suspect sera remis en liberté, soit il sera déféré au parquet en vue d'une mise en examen.



L'enquête aura avancé rapidement. Une personne a été interpellée dans l'affaire de la disparition de 52 kilos de cocaïne d'une armoire forte située dans les locaux de la police judiciaire parisienne, au 36 quai des orfèvres. Il s'agit d'un fonctionnaire de police à la brigade des stupéfiants,  précisent dans un communiqué commun le préfet de police et le procureur de la  République de Paris. Le témoignage d'une jeune femme mais aussi des images de vidéosurveillance mettent en cause ce fonctionnaire : il aurait été "vu entrant dans les locaux avec deux sacs  et en ressortant peu après et ce dans la nuit du 24 au 25 juillet".


Voici le parcours des saisies:


La garde à vue est terminée pour les deux policiers dans l'affaire du vol de 52 kilos de cocaïne au 36 Quai des Orfèvres. Le suspect numéro 1 dormira ce mercredi soir en prison. Il a été mis en examen notamment pour blanchiment et trafic de stupéfiants.


Il avait été déféré devant un juge dans l'après-midi. Le brigadier des Stups', soupçonné d'avoir volé 52 kg de cocaïne au siège de la PJ parisienne, a été mis en examen mercredi. Ce policier de 33 ans a ensuite comparu devant un juge des libertés et de la détention qui l'a placé en détention provisoire, comme réclamé par le parquet de Paris.
Il a été mis en examen pour détournement ou soustraction de biens par une personne dépositaire de l'autorité publique, et transport, détention, offre, cession de drogue, ainsi que pour blanchiment de trafic de stupéfiants en bande organisée. Un autre policier, soupçonné de complicité dans le vol de la cocaïne, a lui été placé sous le statut de témoin assisté.


Le point sur l'affaire 7 jours après la découverte du vol:

lundi 4 août 2014

Qui est Roland Garros?

Aviateur célèbre et grand sportif, Roland Garros tombe le 5 octobre 1918 au cours d'une mission de reconnaissance au-dessus des Ardennes.


La nouvelle de sa mort ne sera connue que quelques jours plus tard et les journaux saluent la disparition d'une figure de ce monde encore nouveau : l'aviation.

Son nom plane depuis près de dix ans déjà dans les cieux d'Europe et d'Amérique. Le Réunionnais Roland Garros est déjà un héros de l'aviation quand il décolle le 5 octobre 1918 pour une mission de reconnaissance au-dessus des Ardennes. D'Issy-les-Moulineaux, près de Paris, où se retrouvent avant-guerre les pionniers de l'aviation, il est parti pour New-York, le Mexique, Cuba. L'énergie et le goût de la compétition du jeune homme l'imposent parmi ces aviateurs moustachus, coiffés d'une casquette de ville retournée.

Pour le grand public, Roland Garros, c'est l'homme des records. Celui de l'altitude : 3.950 mètres, en 1911, à Cancale. La première traversée de la baie de Rio et surtout, la première traversée aérienne de la Méditerranée, le 23 septembre 1913.

Pour écouter l'émission, c'est ici.


Les cent ans de la première guerre mondiale

Il y a 100 ans jour pour jour, les troupes allemandes entraient en Belgique, et se heurtaient à la résistance de la ville de Liège.



A Liège en Belgique, une dizaine de chefs d'Etat étaient réunis lundi matin pour une nouvelle cérémonie de commémoration du centenaire de la Première guerre mondiale. Il y a cent ans jour pour jour, la Belgique était envahie par les troupes allemandes alors qu'elle s'était déclarée neutre.



Ajoncourt et Arraye-et-Han sont deux villages en Lorraine. En 1871, Ajoncourt est annexé par l'Allemagne. Pendant plus de 40 ans et jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale, ces deux communes seront séparées par un pont, la frontière franco-allemande. Aujourd’hui, les deux communes sont restées très proches.

dimanche 3 août 2014

Les aoûtiens partent en vacances...

Les vacances c'est aussi cela, la circulation et les bouchons.

C'est un record historique sur la route : ce samedi noir de chassé-croisé a frôlé les 1000 kilomètres de bouchons. La journée a été très longue pour les aoûtiens qui partaient en vacances. Longue aussi pour les juillettistes qui en revenaient. Mais tout cela souvent dans la bonne humeur.


D'après une étude récente, 8 français sur 10 partent en vacances en voiture. Et ils sont nombreux à dépasser les limitations sur l'autoroute, parfois plus que d'habitude. Un sondage Ifop révèle que près d'un Français sur deux reconnaît rouler trop vite sur la route des vacances, notamment en raison d'un manque d'attention.


Le weekend du 2 Août s’annonce le plus compliqué, le plus chargé de l'année selon Bison Futé. Certains vacanciers ont choisi dès vendredi matin pour éviter les embouteillages. Et sur les aires d'autoroute, comme sur l’A10 en Charente-Maritime, tout est prêt pour faire face à cette forte affluence.


C’est un grand weekend de chassé-croisé qui s’annonce aussi dans les campings dès le début du mois d’août. Pour ceux qui arrivent, il y a un choix crucial pour réussir ses vacances, celui de l'emplacement. Il n’est pas toujours évident de trouver le bon, faute de place.

samedi 2 août 2014

Centenaire du début de la première guerre mondiale

Il y a un siècle, la France plongeait dans l'enfer de la Première Guerre mondiale. La mobilisation générale était décrétée le 1er août 1914. Le 3 août, l'Allemagne déclarait la guerre. Des photographes de l'agence de presse Rol immortalise les premiers moments de ce conflit qui fera 10 millions de morts, dont 1,3 en France.

 
Entre l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo le 28 juin et le tocsin appelant tous les hommes de 20 à 48 ans à travers toute la France, tout s'est passé comme si personne n'avait cherché à arrêter la marche à la guerre.
Peut-être les chancelleries n'ont-elles pas vraiment cru, au début, que les choses iraient jusque-là. Il y avait eu tellement de crises diplomatiques au cours des dernières années. Chaque camp était déterminé à respecter des alliances qui avaient démontré leur solidité. Alors en découdre ? Pourquoi reculer encore ?
La guerre serait courte, pensait-on. Et des deux côtés du Rhin, les états-majors affichaient un bel optimisme.
 


Il y a 100 ans jour pour jour, leurs pays se sont déclaré la guerre. Dimanche, c’était main dans la main que les présidents français et allemand ont commémoré le début de la Première Guerre mondiale, au piton rocheux du Viel Armand, en Alsace. Ils ont rendu hommage aux combattants des deux camps.


Une autre cérémonie de commémoration du centenaire de la 1ère Guerre mondiale s'est déroulée à Reims. La ville et sa célèbre cathédrale ont payé un lourd tribut lors de la Grande Guerre. La cité toute entière a été dévastée et est devenue un gigantesque champ de ruines après plus de 1000 jours de bombardements incessants.


L'Alsace a été marquée par les combats de 14-18. Des vestiges encore bien visibles aujourd'hui comme l'énorme fort allemand de Mutzig près de Strasbourg. Il fut le premier fort électrifié, et si une partie sert encore à l'armée française, il est depuis des années rénové par des passionnés qui ne veulent pas voir disparaître ce patrimoine historique.


De nombreux évènements sont prévus, à la suite d'une première cérémonie officielle à l'Arc de Triomphe, à Paris, devant la tombe du soldat inconnu, en présence du ministre de la Défense.